Cyclisme
Cyclisme : Cette énorme annonce sur Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe aura donc bel et bien la possibilité d’aller chercher un troisième titre de champion du monde. En effet, suite des doutes étaient apparus suite à sa chute lors du Tour d’Espagne, le coureur de la Quick-Step Alpha Vinyl figure parmi la sélection de Thomas Voeckler pour les Mondiaux en Australie. Le sélectionneur s’est d’ailleurs exprimé sur la présence d’Alaphilippe. 

Double champion du monde en titre, Julian Alaphilippe aura l’occasion d’ici quelques jours d’aller chercher un troisième maillot arc-en-ciel. Pourtant, dernièrement, c’était loin d’être gagné. En effet, tombé sur le Tour d’Espagne, le Français était touché à l’épaule. L’incertitude était alors totale sur sa présence au départ des Mondiaux en Australie. La réponse est finalement tombée : Alaphilippe sera de la partie. En effet, sélectionneur de l’équipe de France, Thomas Voeckler a convoqué le compagnon de Marion Rousse

« J'étais convaincu qu'on allait le récupérer à 100 % »

Dans des propos accordés à L’Equipe, Thomas Voeckler s’est d’ailleurs confié sur la sélection de Julian Alaphilippe pour les Mondiaux. Il a alors avoué : « Vu ce qu'il montrait sur le Tour d'Espagne, j'étais convaincu qu'on allait le récupérer à 100 % en Australie et qu'il allait encore pouvoir mettre le feu, mais il est tombé et il a fallu s’adapter. Sa santé lui permet tout de même d'être là, et je peux vous assurer qu'il ne vient pas en vacances. Il n'a pas fait trois mois de fauteuil roulant non plus et puis, il est capable de tout ce garçon. Je suis surtout content qu'il soit là parce qu'avec ou sans lui, l'équipe de France, ce n'est pas la même. C'est Julian, quoi. C'est le phare, il a toujours le sourire, il met de la vie dans le groupe, c'est aussi le premier à se mettre à la planche pour les autres si besoin. C'est le taulier. Ça aurait fait vraiment bizarre sans lui ». 

« Aujourd'hui, il est physiquement apte à disputer le championnat du monde »

Pour l’AFP, Thomas Voeckler s’est un peu plus penché sur cette présence d’Alaphilippe. « Je comptais sur lui. Ce que je ne maîtrisais pas, c'était la donnée médicale. Sur sa motivation et sa capacité à rebondir, je n'avais aucun doute. Aujourd'hui, il est physiquement apte à disputer le championnat du monde. Il a un tel amour de l'équipe de France et il est conscient aussi de ce que l'équipe de France a pu lui apporter lors de ses deux titres. C'est pour ces raisons qu'il avait vraiment très envie de venir », a expliqué le sélectionneur.

« Il ne vient pas pour faire de la figuration »

« Il sera bien au départ ou y’a encore un doute ? Oui, sauf catastrophe, il sera au départ de la course en ligne. On ne le fait pas venir pour voir plus tard s'il sera en état. Je ne joue pas à ça. Par contre, même si on sait qu'il est capable de tout, est-ce que ça aurait été mieux qu'il termine la Vuelta après sa saison un peu tronquée ? Oui, je ne vais pas faire de langue de bois. (…) Mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne vient pas pour faire de la figuration », a ajouté Voeckler. A voir maintenant dans quelle forme sera Julian Alaphilippe et s’il aura donc les capacité d’aller chercher ce troisième titre de champion du monde. Rendez-vous pour cela le 25 septembre prochain. 

Articles liés