Cyclisme
Cyclisme : Après le coup de pression, le clan Alaphilippe répond

Absent du Tour de France, Julian Alaphilippe est toutefois bien présent sur le Tour d’Espagne. Ce vendredi, le double champion du monde a pris le départ de la Vuelta du côté d’Utrecht. Et le Français est plus attendu que jamais. Avant cette compétition, Patrick Lefevere, patron de la Quick-Step Alpha Vinyl et donc d’Alaphilippe, avait mis la pression sur ses stars. Dans l’entourage du coureur tricolore, on a tenu à répondre. 

N’étant pas assez en forme pour disputer le Tour de France, Julian Alaphilippe a alors dû se fixer de nouveaux objectifs pour la fin de la saison. Ayant les Mondiaux et le Tour de Lombardie en ligne de mire, le double champion du monde s’est également aligné au départ du Tour d’Espagne afin de briller sur un grand Tour en cette saison. Si Alaphilippe doit épauler Remco Evenepoel, il est aussi attendu au tournant pour cette Vuelta. En effet, avant le grand départ d’Utrecht, son patron, Patrick Lefevere lui avait clairement mis la pression. 

« J’attends quelque chose de lui lors du Tour d’Espagne »

La pression est donc sur les épaules de Julian Alaphilippe sur ce Tour d’Espagne. En effet, Patrick Lefevere, patron de la Quick-Step Alpha Vinyl, avait été très clair avec lui, lâchant ainsi : « Il a rencontré beaucoup de difficulté cette saison. Cela n’a pas été une saison facile pour lui. C'était aussi difficile pour moi, son patron. Je vais toujours défendre mes coureurs, mais c’est un peu plus facile avec quelqu’un qui gagne 70 000€ que quand cela concerne un montant avec 6 zéros. Donc j’attends quelque chose de lui lors du Tour d’Espagne et pas seulement en étant au service d’Evenepoel ». 

« C’est un petit coup de boost envers Julian »

Forcément, on attendait la réponse de Julian Alaphilippe ou de son entourage. Pour Le Parisien, c’est Franck Alaphilippe, cousin et entraîneur du coureur français, qui a livré son sentiment suite à ce coup de pression. Et il a alors répondu au patron de la Quick-Step Alpha Vinyl, expliquant : « Ce qu’a dit Patrick, c’est un petit coup de boost envers Julian. C’est vrai qu’au départ, quand la décision a été prise de ne pas faire le Tour de France, tout s’est reporté sur la Vuelta. À un moment, on s’est dit que cela allait servir de préparation à la fin de saison mais Patrick n’attend pas que ça. Et Julian aussi. Il sait que la Vuelta va lui permettre de progresser mais on le connaît, il ne va pas juste s’entraîner pour la suite, il va tenter sa chance ». 

« Je suis habitué à avoir beaucoup d'attentes sur moi »

Avant le départ de la Vuelta, Julian Alaphilippe est lui aussi revenu sur ce coup de pression. Il avait alors expliqué : « Je suis habitué à avoir beaucoup d'attentes sur moi, donc il n'y a pas grand chose à dire. Je vais juste continuer de faire ce que j'ai toujours fait. Je vais prendre les étapes les une après les autres ». 

En attendant, le Tour d’Espagne a donc commencé ce vendredi à Utrecht avec un contre-la-montre par équipe. Et dès le départ, c’est la Jumbo-Visma de Primoz Roglic qui a frappé un gros coup, remportant cette étape. Robert Gesink a lui enfilé le maillot rouge de leader. Quid de la Quick-Step Alpha Vinyl ? Julian Alaphilippe et ses coéquipiers ont terminé à la 3ème place, à 14 secondes de la formation néerlandaise. 

Articles liés