Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Un grand défaut d'Alaphilippe est pointé du doigt !

Patron de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl, Patrick Lefevere a reconnu que Julian Alaphilippe avait tendance à se précipiter en fin de course, notamment à Liège-Bastogne-Liège.

Julian Alaphilippe a un palmarès bien fourni. Champion du monde, le coureur français a aussi remporté de nombreuses Classiques, mais n’a toujours pas mis la main sur la « Doyenne ». Deuxième en 2015 et 2021, Alaphilippe n’a jamais réussi à remporter Liège-Bastogne-Liège. Devancé par Alejandro Valverde en 2015, le coureur avait été dépassé par Tadej Pogacar cette année. Son manager a tenté d’expliquer ces résultats.

« Julian est souvent nerveux au moment décisif »

Pour Patrick Lefevere, Julian Alapahilippe a tendance à se précipiter dans le final. Mais pour le responsable, le coureur devrait retenter sa chance en 2022 aux côtés de Remco Evenepoel . « C'est dans l'ADN de notre équipe d'avoir plusieurs leaders. En plus, ils sont complémentaires... même dans l'erreur : Remco attaque parfois trop tôt et Julian est souvent nerveux au moment décisif. Sans cela, il doit remporter haut la main les deux dernières éditions de Liège-Bastogne-Liège qu'il perd parce qu'il n'a pas maîtrisé ses nerfs. Un Remco qui ouvre la route et sème la zizanie pour placer Julian dans un fauteuil, c'est un scénario qui me plaît » a confié le patron de.Quick-Step Alpha Vinyl dans un entretien accordé à Sud Info.

Articles liés