Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : «On a de très bons coureurs en France mais pas des super-coureurs»

Interrogé par Ouest France, Bernard Hinault a livré son sentiment sur la génération française et ses perspectives sur le Tour de France. En pointant du doigt quelques lacunes.

Voilà 22 ans que Bernard Hinault attend de voir un coureur français lui succéder au palmarès du Tour de France. Jusqu’à présent, les représentants de l’Hexagone ont dû se contenter de places d’honneur, avec les podiums de Laurent Fignon, Richard Virenque, Jean-Christophe Péraud, Thibaut Pinot ou encore Romain Bardet. Quintuple vainqueur de la Grande Boucle, Hinault a évoqué les chances de succès des coureurs français sur l'épreuve alors que la génération actuelle, menée par des talents tels que Warren Barguil, Romain Bardet, David Gaudu ou encore Thibaut Pinot, génère beaucoup d'attentes.

« Ce ne sont pas les meilleurs en montagne ni en contre-la-montre »

« On a, en France, de très bons coureurs mais ce ne sont pas des super-coureurs. Il leur manque deux choses : ce ne sont pas les meilleurs en montagne, et ce ne sont pas les meilleurs en contre-la-montre. Ce sont deux petits défauts, mais aujourd’hui même s’il ne manque que 10 % vous ne pouvez pas gagner le Tour. Vous tombez contre un coureur comme Froome, qui est présent partout, et du coup vous êtes battus », a confié Le Blaireau à Ouest France

Articles liés