Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Le clan Federer justifie l'impasse à l'Open d'Australie !

Alors que Roger Federer devait effectuer son retour tant attendu à l'Open d'Australie, le joueur suisse ne devrait pas revenir avant fin février. Wimbledon et les Jeux olympiques feront office de point d'orgue dans sa saison.

Un an après, Roger Federer ne retrouvera pas les terrains. Le numéro 5 mondial est écarté des compétitions depuis le 30 janvier, date de son dernier match, une défaite contre Novak Djokovic en demi-finale de l'Open d'Australie. D'ailleurs, c'est sur ce même tournoi que la reprise du joueur suisse était prévue. Bien que décalé de quelques semaines, du 8 au 21 février, le Majeur australien arrivera trop tôt pour compter Roger Federer parmi les participants. Yves Allegro, proche du Maestro, a expliqué les raisons de cette impasse dans un entretien accordé au Matin. Une impasse non sans rappeler celle de Rafael Nadal lors de la dernière tournée américaine.

« Préparer ses objectifs prioritaires que sont Wimbledon et les Jeux »

« C’est assez logique de ne pas aller en Australie où une quarantaine et des matches en cinq sets l’attendaient. Roger commence seulement maintenant à monter en intensité, en compagnie de Dominic Stricker (Ndlr : dernier vainqueur de Roland-Garros juniors), qui est à Dubaï avec lui. Toute sa carrière, Rodge ne s’est aligné que s’il était à 100 % physiquement. Il a donc pris la bonne décision, surtout qu’il lui reste beaucoup de temps pour préparer ses objectifs prioritaires que sont Wimbledon et les Jeux. C’est clair que la deuxième opération a allongé tout le processus. Mais si on prend un peu de distance, il avait déjà vécu une rechute en 2016 lorsqu’il était revenu entre Monte-Carlo et Wimbledon. À Londres, il avait traversé tout le tournoi avec du liquide dans le genou. Donc déjà il y a quatre ans, la guérison totale avait pris une année pleine », a détaillé Yves Allegro, ami de Roger Federer, dans des propos relayés par We Love Tennis.

Articles liés