Tennis
Tennis : La folle révélation du clan Djokovic

Vainqueur de Wimbledon en juillet dernier contre Nick Kyrgios, Novak Djokovic est, pour le moment, interdit d’US Open. Une décision qui le pousserait à manquer son deuxième tournoi du Grand Chelem de l’année. Pour s’écarter un peu de ces polémiques, Goran Ivanisevic, son entraîneur, a lâché une petite anecdote sur le caractère du Serbe lorsqu’il s’entraîne.

Il y a un an exactement, Novak Djokovic avait remporté l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon. Début août, le Serbe s’apprêtait à entrer en scène à Tokyo pour poursuivre ses rêves de Golden Slam. Finalement, Djokovic est tombé contre Alexander Zverev aux Jeux Olympiques, un adversaire trop coriace vu sa forme du moment. Et malgré sa défaite en finale contre Daniil Medvedev à l’US Open, Novak Djokovic a réalisé une année exceptionnelle. Loin des galères de celle-ci…

Année frustrante pour Djokovic

Début janvier, l’actuel numéro 7 mondial a d’abord été interdit de territoire et n’a pas pu disputer l’Open d’Australie car il est non vacciné. Un début d’année rythmée qui lui a plombé sa reprise. Et pendant ce temps, Rafael Nadal a glané son 21ème titre du Grand Chelem… De retour sur les courts pour Roland-Garros, Novak Djokovic a chuté en quart de finale face à l’inusable Nadal. Vainqueur de Wimbledon en juillet dernier, le Serbe a relevé la tête. De bon augure pour l’US Open… dont il devrait encore être privé ! Toujours en raison de son refus de se vacciner, Djokovic est interdit de territoire. Une situation qui l’agace mais qui ne devrait pas le contraindre à changer de position sur le vaccin.

« Je me prépare comme si j’allais être autorisé à concourir »

Dans un long message posté sur son compte Instagram, Novak Djokovic a remercié ses fans : « Je voulais juste prendre un moment pour vous dire combien je suis reconnaissant de voir autant de messages de soutien et d’amour provenant du monde entier ces jours-ci. Je ne m’y attendais pas, c’est époustouflant ». Dans le même temps, le Serbe a assuré qu’il mettait tout en œuvre pour le dernier Grand Chelem de l’année : « Je me prépare comme si j’allais être autorisé à concourir, en attendant de savoir s’il sera possible que que je me rende aux Etats-Unis. Je croise les doigts ». Suffisant pour faire flancher les autorités américaines ? Ce n’est pas gagné… 

« Il est capable de changer d’humeur à tout moment »

Dans une ambiance plus tranquille, son entraîneur, Goran Ivanisevic, a été interrogé par la presse italienne, notamment sur le caractère de Novak Djokovic, il en a d’ailleurs profiter pour partager une petite anecdote d’entraînement. « Par exemple, à l’entraînement, il peut rater un coup et devenir complètement fou, il est capable de changer d’humeur à tout moment. Il faut du temps et de la patience pour trouver un équilibre. Au début, j’étais timide et je ne savais pas comment la prendre. J’ai réalisé que parfois il valait mieux garder son calme et ne rien lui dire. Dans notre relation, cela aide que nous parlions la même langue et que nous ayons cette culture slave. Avec tout ça, c’est un honneur d’être son entraîneur », lance son coach dans des propos relayés par We Love Tennis.

Articles liés