Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Roger Federer justifie sa participation à Rome

Après son quart de finale à Madrid, Roger Federer a choisi de participer au Masters 1000 de Rome afin de bien préparer la suite de sa saison et notamment Roland Garros.

Roger Federer a pris le parti de participer à Roland Garros cette saison contrairement aux années précédentes où il avait fait l’impasse sur la terre battue. Quart de finaliste à Madrid, le Suisse a montré qu’il lui restait encore des automatismes sur cette surface, ce qui est de bon augure pour la suite de la saison et notamment pour Roland Garros. Participant de dernière minute au tournoi de Rome, Roger Federer est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à venir dans la capitale italienne.

« J'avais envie de jouer »

« Je sais que les gens pensent qu'à Madrid, le court est plus rapide, donc que c'est mieux. Mais les conditions sont difficiles, le rebond est très haut, il y avait du vent, de l'ombre. J'avais le sentiment que jouer au niveau de la mer me serait bénéfique et en Suisse, où qu'on aille, on est en altitude. La météo en Suisse n'était pas bonne cette semaine. Hier (lundi), quand je me suis réveillé, il faisait cinq degrés, ce ne sont pas des conditions idéales pour s'entraîner. Et puis j'avais envie de jouer. Je me suis entraîné cinq semaines après Miami. J'ai bien joué à Madrid (élimination en quarts de finale) donc j'ai dit : allons à Rome, une ville que j'aime beaucoup. Il y aura de l'excitation, plus en tout cas qu'à l'entraînement en Suisse. On aime toujours plus jouer des matches que s'entraîner, mais il faut voir ce que ça signifie par rapport à la saison, à Roland et au gazon. Si j'avais gagné contre Thiem (à Madrid), je ne serais peut-être pas là, mais cette défaite m'a créé une opportunité de venir jouer ici », a expliqué Roger Federer, dans des propos rapportés par L’Équipe

Articles liés