Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : La FFT sort du silence sur le cas Benoît Paire !

Depuis quelques jours, Benoît Paire crée la polémique pour ses sorties osées. Néanmoins, la FFT a annoncé ne pas vouloir prendre de sanctions contre le Français pour le moment.

De par son attitude totalement désinvolte sur et en dehors des cours ces derniers temps, Benoît Paire a fait l’objet d’un énorme bad buzz. Le numéro 33 au classement ATP a provoqué l’indignation de quelques-uns des grands noms du monde du tennis comme Chris Evert, Andy Roddick, Toni Nadal ou encore Marion Bartoli. Cette dernière avait d’ailleurs montré une grande volonté de voir Benoît Paire être sanctionné pour ses écarts. Mais la Fédération Française de Tennis (FFT) n’aurait pas prévu d’agir contre le Français pour le moment.

« Nous ne prendrons pas de position dans l’immédiat »

En marge d’une conférence de presse, Gilles Moretton, patron du tennis français, a affirmé qu’aucune sanction ne serait prise prochainement à l’égard de Benoît Paire : « Le sujet a été traité au niveau de la fédération. D’abord personnellement avec Benoit Paire que j’ai eu au téléphone. Je souhaitais lui dire un certain nombre de choses qui restent entre lui et moi, pour l’instant. Un avis a été donné par le comité d’éthique (un rappel à l'ordre, ndlr) et nous nous en tiendrons au niveau de la FFT à ces deux points Je ne vais pas me dérober. Je ne suis là que depuis un mois et demi. J’ai pour habitude et notamment auprès des joueurs de leur dire en face ce que j’ai à leur dire. De les prévenir et ne pas les prendre par défaut en faisant des déclarations de presse. J’ai dit ce que j’avais à dire, et Arnaud Clément l’a fait également. On a fixé nos règles du jeu. Ce sont les nôtres depuis le 13 février. C’est le cas de Nicolas Escudé également qui est le directeur technique national par intérim. C’est lui qui fixera les règles pour les sélections aux Jeux olympiques notamment Je ne vais pas aller plus loin, vous imaginez ce que j’ai pu lui dire. Je ne le prendrai pas par défaut. Le comité d’éthique de la fédération s’est prononcé, je lis comme vous que l’ATP va se prononcer. Nous ne prendrons pas de position dans l’immédiat » a-t-il déclaré dans des propos relayés par RMC Sport.

Articles liés