Tennis
Tennis : Alcaraz reçoit un énorme message de Nadal
Jules Kutos-Bertin

Battu au premier tour du tournoi de Montréal, Carlos Alcaraz ne s’est pas mis en confiance juste avant l’US Open. Interrogé sur la défaite de son jeune compatriote dont il est l’idole, Rafael Nadal ne s’est pas inquiété, expliquant même qu’il n’avait aucun conseil à lui donner.

Dans son ascension fulgurante, Carlos Alcaraz vient de marquer un petit coup d’arrêt. Au cours d’une année 2022 exceptionnelle pour le tout jeune espagnol, le tournoi de Montréal aura confirmé qu’il ne faut pas s’enflammer. Opposé à Tommy Paul au premier tour, Carlos Alcaraz s’est incliné en trois manches. Pas la meilleure manière de prendre confiance avant l’US Open où il sera un outsider crédible.  

Carlos Alcaraz a appris de cette défaite

« J’ai tout compris de ce qui s’est passé à Montréal. Je n’ai pas pu supporter la pression d’être l’un des favoris pour gagner le tournoi ou d’être au classement que j’occupe actuellement. Je suis venu ici pour m’entraîner et maintenant montrer où j’en suis. Le type de joueur que je suis doit impliquer le fait que que j’utilise la pression en ma faveur. Contre moi, mes adversaires savent qu’ils sont obligés maintenant de jouer leur meilleur tennis », confiait Carlos Alcaraz après sa défaite dans des propos relayés par We Love Tennis. Même si ce revers n’a rien d’alarmant, Alcaraz s’en servira pour le futur, à commencer par la quinzaine américaine qui arrive très vite.

« Je n’ai aucun conseil à donner à Alcaraz au sujet de la pression »

Idole et mentor de Carlos Alcaraz depuis le début de sa carrière, Rafael Nadal a été interrogé sur la défaite de son jeune compatriote : « Je sais que Carlos est bien entouré, je ne me fais pas de souci pour lui. De toute façon, je n’ai aucun conseil à donner à Alcaraz au sujet de la pression. En revanche quand vous êtes en pleine ascension, que votre classement progresse vite, vous jouez tranquille juste avec le désir de bien faire, d’être performant. Et puis, un jour, vous vous rendez compte que vous faites partie des meilleurs joueurs du monde et votre approche change. Vous pensez que vous devez gagner, que c’est logique de battre un joueur moins bien classé que vous. Ce que je peux juste dire c’est qu’au tennis, à la fin de la semaine, une seule personne soulève le trophée. Une fois que vous avez bien intégré cela, la fameuse gestion de la pression est différente ». Des propos qui seront appréciés par le clan Alcaraz.

Rafael Nadal prend sa défense

Ce n’est pas la première fois que Rafael Nadal monte au créneau pour Carlos Alcaraz. Il y a quelques semaines, le Majorquin réclamait un environnement sein autour du joueur de 19 ans : « S'il peut gagner 25 Grands Chelems, ce sera génial pour notre pays, mais laissons-le en profiter. J'ai pu gérer ma carrière comme je l'ai voulu, c'est le moment de le laisser le faire aussi. Nous ne pouvons pas passer notre temps à penser à ce qu'il pourrait accomplir ». A l’US Open, Carlos Alcaraz tentera de décrocher son premier titre du Grand Chelem. A condition de venir à bout de son idole…

Articles liés