Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - 6 nations : Un entraîneur du Top 14 dézingue le XV de France !

Suite à la défaite des Bleus face au Pays de Galles (13-20) samedi, Vincent Etcheto, l’entraîneur des trois-quarts de l’Union Bordeaux-Bègles, a vivement critiqué l’état d’esprit affiché par les hommes de Philippe Saint-André.

Présent dans les tribunes du Stade de France samedi pour assister à la défaite du XV de France face au Pays de Galles (13-20), l’entraîneur des trois-quarts de l’Union Bordeaux-Bègles Vincent Etcheto a été déçu par la prestation des Bleus. « Je suis venu au Stade de France en tant que supporter qui a envie de s'éclater au stade, de passer un bon samedi soir à Paris. J'y croyais, aux déclarations des entraîneurs, je pensais qu'on allait avoir un peu de folie, qu'on allait étouffer les Gallois, leur mettre du rythme, essayer de les agresser, quoi ! Mais on a subi », a-t-il confié à L’Equipe.

« MA DÉCEPTION EST SUR L’ÉTAT D’ESPRIT »

« La technique, le collectif, le projet, je peux difficilement en parler, je ne suis pas à l'intérieur... Mais ma déception est sur l'état d'esprit. Je vous avoue qu'on a eu très froid dans les tribunes ! Le dire dans les journaux, c'est très bien... Mais où étaient les actes sur le terrain ? Si on avait décidé de remonter les ballons... Brice Dulin, qui a des qualités, les deux premiers ballons, il tape des chandelles. Camille Lopez a tapé des coups de pied par-dessus... Nos sorties de terrain, on trouvait des touches de trente mètres... Il n'y avait pas l'ambition de se dire : "allez, on se mouille, quitte à se faire intercepter !" L'euphorie, ça se déclenche, il ne faut pas l'attendre. Là, quand j'ai vu le premier quart d'heure de jeu, je me suis dit que rien n'avait changé. Il y a eu des coups de pied, des ballons rendus, mais à aucun moment la volonté de tenir le ballon. À aucun moment, on n'a mis cette folie, ce petit désordre qui aurait pu nous permettre de renverser la situation ».

Articles liés