Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : La nouvelle annonce de Boudjellal sur son avenir !

Invité à se confier sur ses projets, Mourad Boudjellal en dit plus sur ses ambitions avec le Sporting Club de Toulon.

Une piste plaît à Mourad Boudjellal pour la suite de sa carrière. Récemment interviewé par Le Parisien, le futur ex-président du RCT faisait un point précis concernant son projet avec le Sporting Club de Toulon : « Je suis persuadé qu'il y a un grand projet à lancer. Revoir Toulon en Ligue 1, ça aurait de la gueule. Il faut s'appuyer sur le passé, réfléchir à un projet structuré avec du sportif et une dimension spectacle. Rêver d’un PSG-Toulon ? Moi, je ne fais pas de différence entre mes rêves et mes ambitions… ». L'homme d'affaires varois compte sur l'équipe de foot toulonnaise, actuellement en National 1, pour rebondir. Interrogé par La Provence ce lundi, Boudjellal se prononce à nouveau sur ce chantier.

« C’est un projet très excitant, un très gros chantier pour moi, un très gros défi »

« Une annonce sera faite ces prochains jours car j’ai décidé. Ce que je peux dire, c’est que ça restera dans le sportif. Je vais continuer les médias car j’ai eu pas mal d’offres quand les gens ont vu que j’allais avoir un peu plus de temps, et c’est ma récréation. J’ai envisagé la possibilité de m’arrêter de bosser car je peux me le permettre, voyager, etc... Après, je me suis dit que passer tous les samedis après-midi à regarder du rugby à la télé, ça allait être long ! J’ai réglé mon truc et j’ai décidé. C’est un projet très excitant, un très gros chantier pour moi, un très gros défi. Futur propriétaire du club ? Je n’ai jamais été locataire à part de la vie, comme le chante Jean-Louis Aubert. J’ai un gros projet. Et il est clair qu’on ne quitte pas un fauteuil pour s’asseoir sur une chaise. Dans ma tête, je suis déjà dans l’après. Je suis parti. J’ai une mission à accomplir ici et je m’y consacre quand je suis au club. Mais quand je n’y suis pas, je pense à autre chose. J’ai tourné une page de ma vie, de façon peut-être brutale pour les gens, mais à laquelle je songeais. Et je suis soulagé », indique Mourad Boudjellal.

Articles liés