Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Guy Novès rend hommage à la carrière de Vincent Clerc !

Guy Novès, ancien manager général du Sade Toulousain et ancien sélectionneur du XV de France, s’est exprimé au sujet de l’annonce de Vincent Cerc de vouloir mettre un terme à sa carrière.

Encore quelques matchs, et c’est fini. Après Frédéric Michalak, Aurélien Rougerie ou encore Florian Fritz, c’est au tour de Vincent Clerc d’annoncer la fin de sa carrière. Après 67 sélections internationales, trois Boucliers de Brennus, trois Champions Cup, trois Tournois des Six Nations et surtout 100 essais marqués en Top 14, l’ailier va raccrocher les crampons à la fin de la saison. « J'ai décidé de mettre un terme à ma carrière à l'issue de la saison » a confié le joueur du RCT. « Il y a beaucoup de choses qui vont me manquer, mais je retiens surtout que j'ai vécu un rêve de gamin ».

« Clerc, un monstre du rugby qui met un terme à sa carrière »

Depuis cette annonce les grands noms du ballon ovale se succèdent pour rendre hommage à Vincent Clerc. Qui mieux que Guy Novès, qui a eu le joueur sous ses ordres de 2002 à 2016 au Stade Toulousain, peut parler de l’ailier ? « C'est un monstre du rugby qui met un terme à sa carrière. Un monstre d'entraînement, un monstre de volonté, un monstre d'abnégation. Il a fait partie des meilleurs avec les Jauzion, Fritz, Poitrenaud, Heymans, etc… » a expliqué l’ancien du XV de France, qui est également le beau-père du joueur du RCT, lors d’un entretien accordé à L’Équipe. « Il est à chaque fois revenu de deux grosses blessures du genou, des deux tendons d'Achille... Quand j'entraînais le Stade Toulousain, j'avais deux extraterrestres : Pato Albacete devant et Vincent Clerc derrière. Ils travaillaient plus que les autres, ils tiraient les autres vers le haut. C'était une machine de guerre ».

Articles liés