Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : L’entraineur du Stade Français annonce la couleur pour la dernière journée !

Le Stade Français joue son avenir samedi lors d’un déplacement à La Rochelle. À deux jours de la rencontre, Julien Dupuy a évoqué les chances de son équipe dans un match crucial.

Malgré sa victoire samedi dernier à domicile face à Brive (30-22), le Stade Français n’est pas encore maintenu. À une journée de la fin, les Franciliens se trouvent à 3 points d’Oyonnax, premier relégable. Samedi, les hommes de Julien Dupuy se déplacent à La Rochelle. Un déplacement difficile, puisque les Rochellais sont à la lutte pour les places qualificatives en play-offs. À deux jours du prochain match, l'entraineur du Stade Français s’est exprimé sur cette rencontre cruciale.

« On en a discuté avec plusieurs joueurs et il n’y en a pas un seul qui voudrait laisser sa place »

« En toute honnêteté, je pense qu’on n’a pas fait un si gros match face à Brive. J’espère qu’on sera meilleur à La Rochelle que contre Brive. C’est le moment ou jamais de faire des gros matchs, il nous en reste maximum deux. Je pense que les joueurs ont envie de faire un gros match, de faire une belle sortie. Ça a été une saison compliquée et on sent qu’ils sont prêts à essayer de donner le meilleur à La Rochelle. C’est une belle équipe qui n’a pas beaucoup de défauts, il ne faut pas se mentir. Ils ont bien démarré la saison puis ils ont eu un coup de mou, un peu comme tout le monde. Ils ont une défaite contre Castres à domicile qui les tue un peu, mais ça reste une très belle équipe avec de grosses individualités et de bons trois-quarts. On connait la qualité de cette équipe et de l’effectif qu’ils ont, mais il y a surement des petites failles à trouver, j’espère qu’on les a identifiées et qu’on arrivera à les mettre en place sur le terrain samedi. Ils ont un match important chez eux, ils ont besoin d’une victoire et on va essayer de tout faire pour les contrarier. On va assister à un joli match. Je ne pense pas qu’il y ait des calculs à faire. Un gros match nous attend samedi et il nous en reste deux au maximum. Il suffit d’en gagner un donc il n’y a pas de calcul. On a laissé du repos à certains joueurs depuis quelques semaines, on a un peu adapté nos plannings. Ce ne sont pas des finales, mais des matchs pour le maintien, ça n’empêche pas qu’ils sont aussi importants. On en a discuté avec plusieurs joueurs et il n’y en a pas un seul qui voudrait laisser sa place », a-t-il déclaré dans des propos retranscrits par Rugby365.

Articles liés