Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Le mea culpa de Brunel sur la blessure de Grosso !

Après la blessure au front de Rémy Grosso ce samedi, Jacques Brunel avait fermement condamné le placage néo-zélandais. Une sortie sur laquelle le sélectionneur des Bleus est revenu ce dimanche, estimant qu’il s’agissait finalement d’un accident.

Alors que le XV de France s’est fait corriger par la Nouvelle-Zélande samedi (52-11), un évènement malheureux est intervenu durant la rencontre. Rémy Grosso a en effet été victime d’un violent choc suite à une manchette de Sam Cane, qui a fait entrer le Français en collision avec Ofa Tu'ungafasi. Après des examens réalisés durant la journée, il a été annoncé par la FFR que l’ailier de l’ASM Clermont souffrait d’une fracture du sinus frontal et ethmoïdal qui nécessitait une période de soins et d’observation avant d’envisager un retour en France. Un acte qui avait été un premier temps condamné par Jacques Brunel, qui estimait que cette grave blessure avait été causée par un placage « fait de manière dangereuse et illégale ». Mais le sélectionneur est revenu sur sa position ce dimanche.

« J’avais vu une image qui n’était pas la bonne »

« Hier, j’avais dit qu’il me paraissait dangereux et illicite. Mais je crois que c’est accidentel assure le sélectionneur du XV de France. J’avais vu une image qui n’était pas la bonne. Je crois en fait qu’il s’agit en fait d’un geste, tête contre tête. Sur une image, on croit voir qu’il prend l’épaule dans la tête. Mais j’ai visionné une autre image qui me laisse à penser qu’il s’agit d’un tête contre tête. Sur la première image, j’avais dit illicite. Sur la deuxième, je pense que c’est accidentel. Même si, dans la même veine, je trouve que le carton jaune de Gabrillagues est dur » a jugé Brunel devant la presse, dans des propos relayés par Rugbyrama.

Articles liés