Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Sergio Parisse clame son amour pour le RCT !

Sergio Parisse a tenu à rempiler d'une saison avec Toulon pour ne pas finir sur une année perturbée par le coronavirus. Le troisième ligne de 36 ans a profité de l'occasion pour revenir sur son transfert au RCT et déclarer sa flemme au club toulonnais. 

Sergio Parisse ne regrette pas du tout son choix. Lors de l'été 2019, le troisième ligne de 36 ans a quitté le Stade Français pour s'engager en faveur du Rugby Club Toulonnais. Après une saison sous les couleurs du RCT, Sergio Parisse aurait pu tirer sa révérence, mais il a préféré prolonger d'un an pour ne pas finir sur une mauvaise note. « Je suis très heureux oui. Arrêter ma carrière comme ça aurait très frustrant. D’autant plus que la coupure m’a permis de me régénérer. Mentalement et, surtout physiquement. J’ai presque 37 ans et ça ne m’était jamais arrivé, en vingt ans de carrière professionnelle, de m’arrêter aussi longtemps. Ne pas enchaîner les matchs, ne pas prendre de coups, ça a fait énormément de bien à mon corps. J’en ai profité pour faire des choses que je n’ai pas toujours le temps de faire. Des entraînements un peu moins intenses au niveau de la force et de la vitesse, mais plus d’étirements. C’était du bonus car je suis assez raide (rires). La tête et le corps vont bien, le club et moi souhaitions prolonger, donc… », a-t-il confié à Sport 24. Lors du même entretien, Sergio Parisse est également revenu sur son transfert au RCT, avant de faire passer un message fort sur le club toulonnais. 

«C’est un immense plaisir de jouer devant un public comme celui de Mayol »      

« Si je suis tombé sous le charme du RCT ? A ma sortie du Stade Français, j’avais d’autres destinations possibles. Mais mon choix était simple vu ce que représente le RCT, son histoire. J’ai été d’entrée positivement surpris par l’ambiance au sein du groupe et, surtout, autour du club. Quand, comme moi, on a joué pendant quinze ans dans une grande ville comme Paris où tu ne sens pas la même passion, la même ferveur, le même suivi au quotidien, c’était une agréable découverte. Même à mon âge. C’est un immense plaisir de jouer devant un public comme celui de Mayol », a-t-il déclaré.    

Articles liés