Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Mourad Boudjellal réagit à sa lourde sanction !

Alors qu’il vient d’être sanctionné de 75.000€ d’amende et d’un possible retrait de point pour le RC Toulon, Mourad Boudjellal a réagi à ce sujet, décidant de contre-attaquer face à l'EPCR.

Le 14 janvier dernier, Mourad Boudjellal, président du RC Toulon, s’en était pris à l’EPCR (European Professional Club Rugby) après un match entre son club et les Italiens de Trévise. La sentence est tombée mardi : Mourad Boudjellal devra payer 75.000€ d’amende (plus 25.000€ avec sursis), ainsi qu’un retrait de cinq points au classement avec sursis pendant 3 ans pour Toulon en cas d’infraction ou comportement inapproprié de la part du club ou de l’un de ses représentants. L’EPCR explique dans un communiqué que Mourad Boudjellal avait « réagi par des propos qui, entre autres, démontraient un comportement homophobe et faisaient preuve de discrimination, insultaient différents groupes et jetaient le discrédit sur le rugby ».

Mourad Boudjellal ne paiera pas l’amende

Seulement, face à ces accusations, Mourad Boudjellal a décidé de contre-attaquer. En effet, joint par L’Equipe, le président du RC Toulon a réagi à sa sanction. « L’EPCR a inventé un nouveau mode de procédure, à savoir être partie civile et juge. Je ne ferai pas appel, mais je ne paierai pas non plus. Il s’agit d’un abus de droit. Les règlements de l’EPCR ont parlé, de mon côté, je vais faire parler le droit français. Le spectacle va commencer. Les accusations de comportement homophobe ? Je n’ai jamais tenu de propos de cette teneur. C’est grave ce qu’ils écrivent ! Dire que j’ai eu des propos homophobes, c’est pire que l’amende, c’est traumatisant ! », a ainsi déclaré Mourad Boudjellal.

Articles liés