Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Le président du Racing 92 revient sur la défaite cruelle face au Leinster

Jacky Lorenzetti, président du Racing 92, évoque donc le revers du club lors de cette finale de Champions Cup contre le Leinster (12-15).

Si le Racing 92 nourrissait de grands espoirs pour cette finale de Champions Cup contre le Leinster, les hommes de Laurent Travers et de Laurent Labit ont finalement vu les Irlandais s’imposer grâce à une dernière pénalité d’Isa Nacewa à deux minutes du terme (12-15). Dans un long entretien dans les colonnes de L’Équipe ce lundi, Jacky Lorenzetti, président de la formation francilienne, admet que ses joueurs étaient touchés par cette défaite cruelle.

« J’ai été touché par le désarroi des joueurs, des coaches surtout »

« D’habitude, les soirs de grandes défaites, les coaches sont debout. Là, non. Ils communiaient tous dans la douleur. Ma plus grande déception sportive ? Oui et non. J’ai été touché par le désarroi des joueurs, des coaches surtout. Les deux Laurent étaient vraiment abattus. On perd le match à deux minutes de la fin, de notre faute. C’est violent parce qu’à la 74e minute, on voit la coupe dans notre vitrine et après il faut aller la chercher, la descendre et la donner aux autres. À Lyon, il y a deux ans, on avait été clairement dominés par les Saracens (21-9). Cette fois, on a existé et on ne passe pas loin », explique Jacky Lorenzetti.

Articles liés