Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Bernard Laporte répond sèchement aux polémiques !

Au centre des polémiques depuis plusieurs semaines, Bernard Laporte a décidé une nouvelle fois de répondre à ces dernières !

Bernard Laporte est en pleine tempête médiatique. En effet, l'actuel président de la FFR est soupçonné de favoritisme présumé au profit du club de Montpellier et de son président Mohed Altrad, avec qui un contrat le liait jusqu'à il y a quelques mois. Et forcément, la planète rugby ne parle que ça. Mais Laporte l'assure, cela ne l'intéresse pas !

« Si, je vous dis que ça ne me touche pas, ce n’est peut-être pas le mot, mais sincèrement j’en ai rien à foutre »

« Ça ne m’affecte pas, mais j’ai une famille et du monde autour de moi. Je l’ai dit : j’ai la tête dur et le cuir épais. Ce ne sont pas ces gens qui vont m’impressionner. Vous savez, j’ai pris un platane à 120 km/h à 21 ans (dans un accident de voiture), alors pour moi, la vie c’est du bonheur. Les dieux étaient avec moi, ce jour-là… Donc tout cela me fait sourire. Malheureusement, autour de moi, je comprends que les gens soient plus fragiles. J’ai traversé d’autres périodes, beaucoup plus compliquées que ça. Si, je vous dis que ça ne me touche pas, ce n’est peut-être pas le mot, mais sincèrement j’en ai rien à foutre. Je me dois de protéger les gens qui sont autour de moi. Après, ça m’a apporté de l’émotion que 83% du monde amateur me disent «Bernard, ne nous lâche pas. Surtout, reste». Ça donne de la fierté, c’est valorisant. Ça montre aussi que les clubs amateurs ont compris qu’il y a une cabale contre nous, ils ne sont pas bêtes. Ils ont compris que c’est le monde professionnel contre le monde amateur. On a compris que si on les lâche, ils sont morts. Ça fait 20 ans qu’il galère le monde amateur, qu’on ne s’est pas occupé de lui. S’ils avaient été bons (ses opposants), on n’aurait pas gagné… Il faut qu’ils se posent les bonnes questions », a confié le président de la FFR dans des propos rapportés par Sport24.

Articles liés