Accès direct au contenu

Omnisport

« Innove ton club » : Quand Bpifrance réunit le sport français pour se réinventer !

Pour la première fois, Bpifrance a proposé un événement digital unique en son genre : une table ronde et des témoignages précieux autour de l’innovation dans le sport. Un vent de fraîcheur et d’idées neuves pour lancer la relance dans un secteur prêt à rebondir comme jamais.

Avec 55 clubs sportifs partenaires de son réseau, Bpifrance est présent dans l’ensemble des territoires de l’Hexagone. Des énergies créatrices qui viennent des équipes de basket, de rugby, de foot, de volley, de hockey, de handball ou encore de water-polo. Un collectif d’entrepreneurs, de Meneurs, que la banque publique d’investissement a souhaité réunir le temps d’un événement digital original : « Innove ton club ». Patrice Bégay, Directeur Exécutif et Communication Bpifrance Excellence, s’explique : « L’innovation est un sujet qui nous concerne tous. Car l’innovation est le premier vecteur de transformation du secteur sportif. Cela s’est d’ailleurs confirmé lors de la crise sanitaire. Ceux qui ont innové se sont sauvés. C’est dur à dire, mais c’est la vérité. Pour faire face à une telle situation, une seule solution : se transformer. Et qui dit transformation dit forcément innovation. Levier d’amélioration pour les organisations sportives, levier de développement économique pour le territoire et les entreprises. L’innovation permet d’écrire un nouveau chapitre pour le développement durable du sport en général et de son business en particulier. Et ce chapitre, nous allons l’écrire ensemble ».

Un plateau d’experts, des échanges enrichissants

Pour parler innovation dans le sport, Bpifrance a réuni un plateau d’experts : Marie-Cécile Tardieu (Business France Invest), Léa Gaget (Sportiw), Alexandre Rigal (Directeur du développement Bpifrance), Guillaume Sampic (Média 365 - Sport en France), Charles Frémont (Le Tremplin by Paris&Co), Paul-François Fournier (Directeur Exécutif Bpifrance Innovation), Niza Melki (Sporteasy), Malia Metella (Sportive de haut-niveau et ambassadrice de Sport Unlimitech), ou encore Guillaume Fallou (bFan Sports). Sous la forme d’une table ronde, et de témoignages enrichissants de startups innovantes, les thématiques du changement, de l’audace et de la créativité ont pu être mises à l’honneur. « Innover, c’est se transformer, c’est se réinventer, souligne Patrice Bégay. Innover ce n’est pas changer ses propres habitudes. C’est vraiment apporter quelque chose de nouveau, de durable et d’utile. Pour innover, il faut d’abord être bien informé. Et être inspiré. C’est dans le partage qu’on invente et que l’on s’inspire. Il n’y a qu’en échangeant avec les autres que vous pourrez savoir ce qui se fait ailleurs, de mieux, quelles sont les tendances, quels sont les besoins. Car il faut toujours être toujours en avance sur les tendances ».

« Avec la communauté des Meneurs, on a cassé les codes »

Suivi par plus de 300 000 personnes, « Innove ton club » a connu un véritable succès populaire ces dernières heures, sur l’ensemble des plateformes du groupe et des réseaux sociaux. En dépoussiérant les codes, Bpifrance montre l’exemple: « On a déjà commencé par créer la communauté des Meneurs. Ça commence par la, par casser les codes, développe Alexandre Rigal, Directeur du développement à la communication chez Bpifrance . L’important était de créer cette communauté de clubs sportifs qui ont cette vision commune de dire que le sport ne peut pas se résumer à une simple aventure sportive. C’est aussi et avant tout vivre dans un territoire, fédérer des énergies et créer cet écosystème dont l’innovation a besoin. Le sport, en soi, a toutes les valeurs de l’innovation. Ça commence par savoir rebondir après un échec. Donc c’était important pour nous de pouvoir challenger ces clubs, qui sont des entreprises, sur cette thématique forte de l’innovation ».
 
Le sport français est à un carrefour de son développement. Prêts à dégainer pour le restart de la prochaine saison, les clubs sont pleinement à l’écoute des idées nouvelles pour se réinventer. Mais également pour attirer de nouveaux partenaires, dans ses territoires ou même en dehors. Marie-Cécile Tardieu (Business France Invest) s’en explique : « Il est important, tout d’abord, de considérer le sport comme un secteur économique. Il faut pouvoir sortir des silos et ne pas cantonner le sport à son simple aspect sociétal. Un secteur qui permet de faire rayonner la France et de l’organisation des événements internationaux. Mais c’est aussi attirer des investisseurs étrangers. Ça les intéresse car ils sont tout d’abord installés dans des territoires. Des territoires qui vivent, qui ont des talents et une force de travail, une main d’œuvre motivée. Nous remarquons aussi que nous n’intéressons pas uniquement des investisseurs étrangers, mais également des fédérations internationales qui pourraient trouver un intérêt à venir en France ». Les champs des réflexions, des discussions et de l’innovation ont été ouverts. Aux clubs de s’en saisir, en fonction de leurs besoins et de leur motivation à grandir.

Articles liés