Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Vers une révolution pour 2017 ?

Alors que les ravitaillements ont disparu de le F1 depuis plusieurs années, Jean Todt souhaiterait les réintroduire pour redonner du spectacle.

« Nous allons reposer la question : est-ce une bonne idée ou pas d'avoir des ravitaillements ? On parle de 50 000 euros par saison pour le fret. Je suis en faveur de la réduction des coûts, mais ce n'est pas un point crucial dans le budget, et si c'est bon pour le show... » Dans des propos accordés à Reuters, Jean Todt, président de la FIA, se dit donc favorable à un retour des ravitaillements en Formule 1 à partir de 2017. Depuis plusieurs années, les pilotes ne peuvent en effet plus se ravitailler en essence et ne passent pas les stands que pour changer de pneus. Mais cette éventualité ne plaît pas à tout le monde.

« Je serais désolé qu'on les réintroduise »

C’est notamment le cas de Pat Symonds, le directeur technique de Williams, qui n’est pas convaincu par les arguments avancés par Jean Todt : « Cela coûtera beaucoup plus que 50 000 euros, cette somme ne paierait même pas le fret, et il faut aussi acheter le matériel nécessaire et l'entretenir. Cela aurait aussi des conséquences sur la stratégie en course. Aujourd'hui, on peut faire des choix en ne tenant compte que des pneus, mais si vous devez en plus prendre en compte l'essence, vous ne pouvez plus varier d'un iota. C'est le ravitaillement qui dictera l'arrêt aux stands. Je pense que la fin des ravitaillements a permis d'avoir des courses plus intéressantes. Je serais désolé qu'on les réintroduise. »

Articles liés