Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Fernando Alonso fait une grande annonce sur son avenir !

Alors qu'il a quitté la Formule 1 en 2018 afin de découvrir d'autres disciplines du sport automobile, Fernando Alonso assure qu'il sait ce qu'il fera l'année prochaine. Et il ne cache pas que la F1 est toujours dans un coin de sa tête.

En 2018, Fernando Alonso quittait la Formule 1 auréolé de ses deux titres mondiaux acquis en 2005 et 2006. L'objectif de l'Espagnol a toujours été clair et dépassait le cadre de la F1 puisque son rêve est de décrocher la Triple Couronne récompensant un pilote ayant à son palmarès le Grand Prix de Monaco, les 500 Miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans. Un exploit que seul Graham Hill a réussi jusque-là. Mais en remportant à deux reprises le GP de Monaco (2006 et 2007) et les 24 Heures du Mans (2018 et 2019), Fernando Alonso fait partie de la poignée de pilotes ayant décroché deux des trois épreuves. Toutefois, n'ayant pas l'intention de faire une saison complète en IndyCar, et étant déjà Champion du monde d'endurance, le natif d'Oviedo pourrait bien revenir en Formule 1 après s'être également essayé au Dakar, tout en poursuivant son objectif de remporter les 500 Miles d'Indianapolis. Véritable touche à tout du sport automobile, Fernando Alonso n'a jamais caché son intérêt pour la nouvelle réglementation qui devait s'appliquer en F1 en 2021. Reporté à 2022 à cause de la crise du Covid-19, ce changement majeur pourrait ainsi bouleversé les plans de l'Asturien qui sait malgré tout ce qu'il fera l'année prochaine.

«Je sais plus ou moins ce que je ferai en 2021»

« Je sais plus ou moins ce que je ferai en 2021. J’espère que vous le saurez bientôt, mais je ne peux rien dire de plus pour le moment. L’une des choses que j’ai toujours dites, c’est que je voulais vivre des choses différentes comme le WEC, Daytona ou le Dakar. Je voulais aussi mettre un peu de côté la F1 et son ‘écosystème’. J’ai toujours dit que les nouvelles règles pouvaient me tenter, j’ai encore faim de succès mais désormais, les nouvelles règles ne doivent arriver qu’en 2022. C’est une décision compréhensible, car avec cette situation, on ne peut pas développer les voitures pour 2021. J’ai toujours dit qu’en 2021, avec les nouvelles règles, il était possible que je revienne en Formule 1 car peut-être que les voitures seraient plus équilibrées, et j’ai encore envie de me tester », lance-t-il dans des propos rapportés par Nextgen-Auto.

Articles liés