Formule 1
Perez sans rancune envers Red Bull et Verstappen

Deuxième du Grand Prix d’Azerbaïdjan disputé ce dimanche, Sergio Perez (Red Bull) n’a pas caché sa satisfaction quant à sa belle performance dans les rues de Bakou. Leader dans les premiers tours, le mexicain reconnait comprendre la décision de son équipe de laisser passer son coéquipier Max Verstappen en tête.

C’est une journée parfaite qu’a connu Red Bull lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan, ce dimanche. L’écurie autrichienne a tout simplement réussi le doublé, puisque c’est Max Verstappen qui s’est imposé devant Sergio Perez. En plaçant ses voitures sur les deux plus hautes marches du podium, le Taureau Rouge réalise une excellente opération : Verstappen creuse l’écart en tête du championnat du Monde des pilotes avec 150 points, soit 21 unités de plus que… Perez, qui grimpe à la deuxième place avec 129 points, profitant de l’abandon de Charles Leclerc en raison d’un problème moteur. Le mexicain est justement passé par toutes les émotions pendant la course. Parti de la deuxième position sur la grille de départ, « Checo » a jailli à l’extinction des feux pour doubler le poleman Leclerc au premier virage. Bénficiant du rythme infernal de sa Red Bull, le pilote de 32 ans a fait la course en tête jusqu’au quinzième tour, lorsqu’il a vu son champion du monde de coéquipier le dépasser. Un changement de position facilité par l’équipe dirigée par Christian Horner, qui a demandé à Perez de ne pas se battre contre Verstappen, qui disposait d’un bien meilleur rythme dans les rues de Bakou grâce à des gommes plus neuves. Une consigne comme on a l’habitude d’entendre en Formule 1, mais qui n’a pas particulièrement dérangé le dernier vainqueur du Grand Prix de Monaco, qui comprend parfaitement la décision de son équipe de ne pas laisser les deux pilotes en découdre.

« L’équipe a pris la bonne décision »

Interrogé en conférence de presse sur le fait de ne pas pouvoir disputer la première place à Max Verstappen, Sergio Perez a fait preuve d’objectivité : « Je pense que l'équipe a pris la bonne décision parce qu'à ce moment-là, Max était un peu plus rapide » a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Motorsport.com. « On sait que tout peut arriver [à Bakou]. Au final, on fait le doublé donc c'est un super résultat d'équipe ». Le numéro 11 a ensuite détaillé les raisons de cette consigne : « Malheureusement, nous avons manqué l'arrêt [pendant le premier] Virtual Safety Car. Il y a eu un problème de communication. Une fois que nous avons voulu [nous arrêter], c'était trop tard. Nous avons été un peu malchanceux parce que cela nous aurait permis de boucler la course lorsque nous étions devant » Une Virtual Safety Car qui a obligé Perez à effectuer un long relais avec ses pneus de départ, ce qui a forcé ce dernier à baisser son allure afin d’économiser ses gommes : « À la relance, j'avais beaucoup trop de dégradation sur ces pneus mediums. La dégradation était extrêmement importante pour moi. Nous devons comprendre ce qui s'est passé parce que Max a été beaucoup plus performant aujourd'hui sur le relais avec les mediums. Il y a pas mal de choses à revoir mais ça reste un super résultat d'équipe ». Sergio Perez aura l’occasion de se battre à nouveau pour la victoire dès le week-end prochain, à l’occasion du Grand Prix du Canada, qui aura lieu sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

Articles liés