Retrouvailles à l’OM, il annonce du lourd !
Arthur Montagne -
Journaliste
Affamé de sport, il a grandi au son des moteurs de Formule 1 et des exploits de Ronaldinho. Aujourd’hui, diplomé d'un Master de journalisme de sport, il ne rate plus un Grand Prix de F1 ni un match du PSG, ses deux passions et spécialités

Première recrue estivale de l’OM, Geoffrey Kondogbia va retrouver Marcelino. Bien qu’il ne savait pas que le technicien espagnol le dirigerait à nouveau lorsqu’il a signé à Marseille, l’ancien milieu de terrain de l’Atlético de Madrid se réjouit d’évoluer à nouveau sous les ordres de l’entraîneur qu’il a connu à Valence.

Depuis l'ouverture du mercato, l'OM ne chôme pas. Ainsi, quatre nouveaux joueurs sont arrivés à savoir Geoffrey Kondogbia, Renan Lodi, Pierre-Emerick Aubameyang et Ismaïla Sarr. Un très beau mercato sur le papier. L'ancien milieu de terrain de l'Atlético de Madrid va d'ailleurs retrouver Marcelino, un coach sous les ordres duquel il a évolué à Valence. Mais ce n'est pas la présence du technicien espagnol qui l'a convaincu de signer à l'OM puisque Marcelino est arrivé après. Mais cela ne l'empêche pas de se réjouir de le retrouver.

«Il est très humain, c'est toujours agréable»

« Au-delà de l'aspect professionnel, c'est quelqu'un que j'apprécie parce qu'il est franc, direct. Il est également très humain, c'est toujours agréable. C'est une pression supplémentaire aussi pour moi parce qu'il ne va pas hésiter à me rentrer dedans et à me dire les choses », confie-t-il dans les colonnes de L’ÉQUIPE avant de présenter la méthode Marcelino.

«C'est un coach qui a quatre ou cinq idées de jeu très claires»

« C'est un coach qui a quatre ou cinq idées de jeu très claires et il va faire en sorte que le joueur soit convaincu dans un premier temps. Il est très exigeant bien évidemment. C'est indispensable au haut niveau, sinon tu ne peux pas obtenir ce qu'il a obtenu au niveau du palmarès. Il aime le jeu dynamique, que ses équipes explosent vite vers l'avant. Mais la base de tout, pour lui, c'est d'avoir une bonne organisation, d'être bien en place. Il part du principe que c'est la meilleure façon de bien pouvoir attaquer une fois le ballon récupéré », ajoute Geoffrey Kondogbia.

Articles liés