Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Allegri, Pochettino… Pérez a enchainé les échecs pour oublier Zidane !

Fin mai, le Real Madrid a dû gérer le départ de Zinedine Zidane, fatigué de sa dernière saison avec la Casa Blanca. Florentino Pérez s’est alors tourné vers Carlo Ancelotti pour prendre les rêves des Merengue, mais l’Italien n’aurait pas du tout été le premier choix. 

Du côté du Real Madrid, la pression est immense. Zinedine Zidane en a d’ailleurs fait les frais, lui qui a dû gérer les critiques ainsi que les nombreuses rumeurs autour de son avenir lors du dernier exercice. Fatigué de tout cela et bien qu’il avait encore un an de contrat avec les Merengue, le Français a laissé sa place sur le banc de touche. Un coup dur pour Florentino Pérez qui souhaitait s’appuyer sur Zidane pour mener à bien sa révolution. Pour le président du Real Madrid, il a donc fallu partir en quête d’un nouvel entraîneur et après quelques jours de recherches, c’est Carlo Ancelotti qui a posé ses valises dans la capitale espagnole. Alors que l’Italien officiait jusque là à Everton, il n’a pas hésité longtemps quand Florentino Pérez l’a appelé, acceptant ainsi de revenir au Real Madrid, où il a déjà entrainé entre 2013 et 2015. 

Ancelotti, une simple roue de secours ! 

Il y a quelques semaines, Florentino Pérez s’était confié sur le retour de Carlo Ancelotti, assurant que l’Italien avait été la seule option étudiée, démentant notamment un intérêt pour Mauricio Pochettino ou encore Antonio Conte. « Le retour de Carlo Ancelotti ? Nous sommes heureux avec lui et avec Pintus. On était sur lui depuis le début », assurait le président du Real Madrid. Pour autant, la vérité pourrait bien être différente et ce n’est autre que Massimiliano Allegri qui a mis à mal la version de Florentino Pérez. En effet, alors que l’Italien était annoncé comme la priorité du Real Madrid, il a finalement choisi de retourner à la Juventus. Et ce mardi, à l’occasion de sa présentation, il a confirmé avoir dit non à la Casa Blanca : « Est-ce que j'ai dit non au Real Madrid par deux fois ? Oui, cette année aussi... Je dois remercier le président Pérez pour l’opportunité donnée, mais j’ai choisi la Juventus. C’est aussi un choix d’amour, parce que je suis lié à ce club. J’ai aussi accepté parce que je crois en ce projet et je crois en l’avenir de cette équipe ». Dans la foulée de cette annonce de Massimiliano Allegri, Mario Cortegana a alors confirmé que le désormais entraîneur de la Juventus était bien le plan A du Real Madrid pour oublier Zinedine Zidane

Pour ce qui est du plan B, ce n’était autre que Mauricio Pochettino comme l’a expliqué également le journaliste de Goal sur Twitter. Mais l’Argentin est aujourd’hui encore l’entraîneur du PSG et a d’ailleurs, il y a quelques jours, signé une prolongation de contrat pour être désormais lié jusqu’en 2023. Mais l’intérêt aurait donc bien été réel. Toutefois, à ce moment, il était alors expliqué que Florentino Pérez s’était heurté à l’intransigeance du PSG, qui n’avait clairement aucune intention de se séparer de Pochettino, lui qui avait été nommé sur le banc parisien seulement 6 mois auparavant.  

Articles liés