Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Vers un fair-play financier plus souple ?

Disposant d’ambitions démesurées, les dirigeants qataris du PSG ont néanmoins du freiner leurs ardeurs pendant ce mercato à cause du fair-play financier. Néanmoins, une bonne nouvelle pourrait ravir le club français comme tous les autres clubs sanctionnés.

Mis en place depuis peu, le fair-play financier vise à sanctionner les clubs trop dépensiers. C’est notamment le cas de Manchester City ou du PSG qui ont vu leur masse salariale contrôlée, des dépenses limitées ou une restriction de leur effectif en Ligue des Champions. Une sanction qui a notamment coûté aux champions de France, le transfert de Di Maria. Un fair-play financier qui pourrait néanmoins être plus souple dans les années à venir.

UN FAIR-PLAY FINANCIER MOINS STRICTE ?

Visant à réduire les inégalités entre les clubs, le fair-play financier pourrait bientôt être allégé. Comme l’indique L’Equipe, dans son édition du jour, le 13 octobre prochain, l’UEFA va organiser une réunion pour discuter des premiers résultats du fair-play financier. Au cours de celle-ci, l’instance pourrait alors décider de revenir sur quelques effets pervers de cette sanction afin de les corriger. Le PSG et les autres clubs sanctionnés pourraient donc voir d’un bon œil les différents rectificatifs qui pourraient être apportés.

« LE FAIR-PLAY FINANCIER EST INJUSTE »

Principal club sanctionné par le fair-play financier, le PSG s’est vu bloqué lors du marché des transferts cet été. Il y a quelques jours, Nasser Al-Keilaïfi s’est exprimé au sujet de cette sanction : « On est prêt à travailler avec ce règlement. Mais j'espère que l'UEFA va le changer l'année prochaine. Beaucoup de clubs se sont plaints. Le fair-play financier a été un peu difficile pour nous, mais ça ne nous a pas bloqué. Pour moi le fair-play financier est injuste. Ça bloque les nouveaux investisseurs. Ça protège les grands clubs, ça oblige les petits clubs à rester des petits clubs. Si on empêche les investisseurs de venir dans le foot, ils iront dans la Formule 1 ou ailleurs. Ce n'est pas bon pour le foot ».

Articles liés