Foot - Mercato - PSG
Le feuilleton Skriniar totalement relancé ?

En assurant que le mercato de l’Inter Milan était totalement terminé, Simone Inzaghi a par la même occasion doucher les espoirs du PSG pour Milan Skriniar. Avec ses récentes ventes, le club lombard n’aurait même plus besoin de vendre son défenseur Slovaque. Seulement, le président nerazzurri Steven Zhang n’aurait pas du tout apprécié cette sortie médiatique et aura le dernier mot dans le dossier Milan Skriniar…

Pour la défense centrale, la priorité absolue du PSG serait toujours Milan Skriniar. Cependant, les 70M€ demandés par l’Inter Milan bloqueraient les négociations. Pire, le Slovaque se dirigerait désormais vers une prolongation. Alors que les Nerazzurri avaient besoin de le vendre pour renflouer leurs caisses, ça ne serait à présent plus le cas. En effet, l’Inter Milan a déjà récolté pas moins de 45M€ sur les 60M€ nécessaires. Et la possible vente de Denzel Dumfries à Chelsea pourrait encore rapporter près de 50M€ aux Lombards.

Simone Inzaghi douche les espoirs du PSG

Et les derniers espoirs du PSG pour Milan Skriniar s’envolaient même après la récente déclaration de l’entraineur de l’Inter Milan Simone Inzaghi assurant que le mercato de son équipe était totalement terminé : « L’équipe est celle que nous avons dessiné avec les dirigeants. Il nous manque juste un défenseur central pour remplacer Andrea Ranocchia. A part ça, le mercato est clos pour l’Inter, sur les départs comme sur les arrivées. Je pense d’ailleurs qu’il sera désormais inutile pour moi de vous parler de ça ».

Steven Zhang aura le mot de la fin

Mais il se pourrait que l’espoir ne soit pas encore totalement mort pour le PSG. En effet, selon La Gazzetta dello Sport, le président de l’Inter Milan Steven Zhang n’aurait pas vraiment apprécié la déclaration publique de son entraineur. Zhang n’aurait pas encore fermé la porte à un départ de Skriniar de son côté. Le média rappelle que l’objectif des propriétaires des Nerazzurri est de récupérer immédiatement un bénéfice de 60M€ sur le mercato. Ainsi, si le PSG décidait de formuler une offre de dernière minute même inférieure aux 70M€ demandés, ce serait le président de l’Inter Milan qui devrait prendre la décision finale…

Articles liés