Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Kingsley Coman règle ses comptes après son départ du PSG !

Critiqué pour avoir quitté libre le PSG à l’été 2014, Kingsley Coman a fermement répondu à ses détracteurs lors d’un entretien pour Onze Mondial.

Depuis l’arrivée des Qataris dans la capitale, de nombreux titis ont fait le choix de quitter le PSG pour grappiller du temps de jeu ailleurs. Kingsley Coman a ainsi été l’un des premiers à plier bagage à l’été 2014. L’attaquant avait rejoint libre la Juventus, avant de s’engager l’année suivante au Bayern Munich. Depuis, l’international français de 24 ans s’est imposé comme l’un des grands espoirs de sa génération et apparaît comme un titulaire en puissance du club bavarois, de quoi susciter quelques regrets du côté du PSG. Alors qu’il se retrouve parfois critiqué pour son choix, Kingsley Coman a tenu à mettre les choses au clair dans un entretien accordé à Onze Mondial

« Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire »

 « Ce qui était chiant pour moi, c’est que le PSG a toujours été mon club de cœur. Et à chaque fois, on m’a présenté comme le mec qui crachait sur Paris quand je disais les vérités du moment. C’est pour ça que je t’ai dit que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Si le club est aujourd’hui plus haut, c’est aussi parce qu’il y a des personnes qui étaient en place à l’époque et qui ne sont plus là aujourd’hui. Ils ont engagé des personnes plus compétentes qu’à mon époque. Ça m’embêtait vraiment quand on disait que je parlais mal du PSG car c’est mon club de cœur. Je racontais juste ma situation à l’époque, c’est tout. Et j’ai fait le bon choix de quitter Paris. C’était le meilleur choix. Je ne garde que de bons souvenirs de mon passage à Paris. Mes bons souvenirs sont ceux de ma période amateur, avec les jeunes. Ma période chez les pros, c’est différent. Mes débuts chez les pros se sont bien passés. Après, j’ai moins de souvenirs. Même si j’ai beaucoup appris. Mon plus beau souvenir, c’est avec les jeunes et à l’appartement avec Presko (Kimpembe). Depuis, le PSG a bien évolué. Atteindre la finale de la Ligue des Champions, ça a été une grande étape pour le club. C’est vraiment ce qu’il leur manquait. Être passé si proche de la victoire, ça montre que leur projet commence à aboutir », confie Kingsley Coman.

Articles liés