Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : McCourt, Arabie saoudite... Ces révélations XXL sur la vente du club !

Ce mardi, le portail italien TMW a annoncé qu'un homme d'affaires saoudien de 65 ans, al-Walid Bin Talal, était intéressé par le rachat de l'OM. Cependant, la réalité serait bien différente.

Le possible rachat de l'OM est un sujet qui fait beaucoup réagir les supporters phocéens. Il faut dire que depuis l'arrivée de Frank McCourt, l'Olympique de Marseille peine à se montrer flamboyant malgré les efforts de son investisseur et se retrouve même aujourd'hui dans le rouge financièrement. Il y a quelques semaines, le journaliste Romain Molina assurait alors que l'Américain avait décidé de mettre en vente l'OM, et les rumeurs concernant l'avenir du club sont nombreuses depuis. Ce mardi, Tutto Mercato Web a notamment expliqué qu'un homme d'affaires saoudien, al-Walid Bin Talal, souhaitait prendre la succession de Frank McCourt, et que des discussions seraient déjà bien avancées en interne. Une opération qui se chiffrerait à 250M€. Interrogé sur le sujet dans un live sur Twitch, Manu Lonjon explique de son côté que cela n'est pas près d'arriver compte tenu de la situation d'Al-Walid Bin Talal dans son pays.

« De ce que je sais moi, c'est faux. Quand j’ai demandé, on m'a dit que c'était impossible »

« J'ai quelques bons contacts en Arabie saoudite, ce qui m'a permis d'avoir de bonnes informations sur Newcastle, et je ne crois pas du tout que ce soit vrai (concernant l'OM, NDLR). L'homme en question, al-Walid Bin Talal, qui est immensément riche, a de gros soucis avec le gouvernement d'Arabie saoudite et il est en conflit ouvert au point qu'on lui a déjà bloqué une grande partie de ses actifs, et qu'il est, d'après les informations que j'ai, assigné en Arabie saoudite. Il n'a pas le droit de quitter actuellement le territoire. (…) L'Arabie saoudite a décidé d'élargir ses investissements et de se diversifier. Ils sont en train de racheter Newcastle, c'est toujours en cours et ça devrait aller au bout, mais l'OM ça m'étonnait. Parce que l'OM ne correspondait pas trop au projet que j'imaginais en termes de visibilité. (…) Actuellement, étant donné qu'il est assigné à résidence et qu'il ne peut pas quitter l'Arabie saoudite, je ne vois pas pourquoi il achèterait un club alors qu'il ne peut pas discuter. De ce que je sais moi, c'est faux. Quand j’ai demandé, on m'a dit que c'était impossible », explique Manu Lonjon.

Articles liés