Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Le projet de Boudjellal et Ajroudi voué à l’échec ?

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Mourad Boudjellal fait de nouveau le tour des médias et a réaffirmé son souhait de racheter l’OM à Frank McCourt. Mais ce dossier n’aurait que très peu de chances d’aboutir.

Il n’y a pas que le mercato qui a occupé l’esprit des dirigeants marseillais cet été. Les responsables de l’OM ont dû également subir les multiples sorties médiatiques de Mourad Boudjellal et de son partenaire Mohamed Ayachi Ajroudi. En effet, les deux hommes ont été omniprésents dans les médias et ont affirmé à de nombreuses reprises qu’ils étaient porteurs d’un projet de rachat de l’OM. Propriétaire du club marseillais depuis 2016, Frank McCourt avait indiqué, par le bais de sa porte-parole, qu’il n’était pas vendeur et avait décidé d’assigner Boudjellal et Ajroudi en justice, leur reprochant de mener « une campagne de déstabilisation ». Un feuilleton qui s'était alors calmé. Mais à l’occasion de la sortie de son livre « J’en savais trop », Mourad Boudjellal a, de nouveau, fait son apparition dans les médias et il a été évidemment question de l’OM.

Boudjellal veut toujours s'offrir l'OM

Mourad Boudjellal enchaîne les entretiens à la presse et a de nouveau évoqué son envie de racheter l’OM. Un projet toujours d’actualité comme il l’a indiqué à RMC : « Oui. C’est une ambition, on va tout faire pour que ça se passe. J’ai l’intime conviction que ce club a un potentiel incroyable et il suffit de se baisser pour le ramasser et ce n’est pas ce qui est fait depuis quelques années. (…) C’est le seul club où les gens sont prêts à dépenser l’argent qu’ils n’ont pas pour leur club, tellement il y a un engouement ». L’ancien président du RCT a indiqué qu’il était convaincu que Frank McCourt allait quitter son poste notamment en raison des difficultés financières du club. « L'OM sera vendu. C'est clair. Je ne vois pas comment McCourt peut s'en sortir. C'est compliqué quand vous avez un stade de 67 000 places, vide. C'est compliqué quand on a budgétisé des droits télés et que le diffuseur ne paie pas. L'OM, c'est un gouffre en ce moment pour McCourt. Alors peut-être qu'il a remis, qu'il a recapitalisé, mais ça reste un gouffre. Ça ne pourra pas durer éternellement. Donc ce sera vendu. A qui, je ne le sais pas encore. On n'est pas seuls » a-t-il indiqué dans un entretien accordé à Eurosport. Mais malgré ces déclarations, le projet de rachat porté par Mourad Boudjellal n’aurait que très peu de chances d’aboutir.

« Je pense que ce projet ne peut pas aboutir »

Journaliste pour l’AFP, Emmanuel Barranguet a indiqué qu’il ne croyait plus au projet porté par l’ancien dirigeant du RCT et Mohamed Ayachi Ajroudi. « Je n’y crois plus, j’ai beaucoup bossé sur le dossier Ajroudi. Au début j’y croyais, aujourd’hui je n’y crois plus. La sortie de Mourad (Boudjellal) c’est la quatrième fois qu’il remet une pièce dans la machine. Je pense que ce projet ne peut pas aboutir. Si tu parles au clan McCourt c’est un ou deux emails avec une relance, ce n’est pas une offre concrète. Le plan Ajroudi est trop mal barré » a-t-il indiqué dans un entretien à Football Club Marseille. Par ailleurs, le journaliste a confirmé que d’autres investisseurs sont prêts à s’impliquer à l’OM : « J’ai entendu parler d’une autre candidature, il y a d’autres personnes intéressées, on ne peut pas en dire d’avantage car les infos ne sont pas assez solides. Des chinois ? Non, mais je pense ce n’est pas pour tout de suite ». Selon nos informations exclusives divulguées le 11 août dernier, un investisseur brésilien se serait renseigné sur un possible rachat de l’OM, mais le propriétaire américain, malgré les difficultés, entend continuer son aventure à Marseille.  « McCourt ne vendra pas maintenant, ça sera à un horizon plus lointain. Je pense que tout ça c’est de l’agitation. (…) Je pense que c’est plusieurs années, McCourt n’a pas le comportement de quelqu’un qui part en courant » a confié Emmanuel Barranguet. La tâche s’annonce donc compliquée pour Mourad Boudjellal qui, en cas d’échec, pourrait s’investir dans une autre équipe. « Après, si ce n'est pas Marseille, il y a une autre histoire qui me plait bien » a-t-il ajouté dans un entretien à Eurosport. L’ancien dirigeant toulonnais n'a pas fini de faire parler de lui.

Articles liés