Mercato - OM : Cette erreur qui a tout changé pour le projet McCourt
Arthur Montagne

En octobre 2016, Frank McCourt rachète l'OM qui est alors la propriété de Margarita Louis-Dreyfus. Et afin de lancer son projet, l'homme d'affaires américain décide de nommer Jacques-Henri Eyraud à la présidence du club ainsi qu'Andoni Zubizarreta au poste de directeur sportif. Néanmoins, ce duo ne va par réellement réussir de miracle, à l'inverse de Pablo Longoria dont le travail est encensé depuis son arrivée à l'OM. De quoi laisser de gros regrets aux supporters marseillais. 

Depuis 2016, l'OM est passé sous pavillon américain. En effet, Margarita Louis-Dreyfus souhaitait vendre le club phocéen et cède ainsi ses parts à un certain Frank McCourt. L'homme d'affaires américain avait déjà investi dans le sport par le passé, dans le baseball puisqu'il était propriétaire des Dodger's, franchise de Los Angeles. Par conséquent, le Bostonien, novice dans le football, décide de s'entourer pour réussir à l'OM. Il nomme ainsi Jacques-Henri Eyraud à la présidence du club ainsi qu'Andoni Zubizarreta à la direction sportive. Sur le papier, cela semble prometteur compte tenu du CV de l'Espagnol, passé notamment pas le FC Barcelone.

L'échec du duo Eyraud-Zubizarreta

Et pourtant, cela va rapidement tourner au fiasco. La gestion de Jacques-Henri Eyraud, qui découvre également le football, va largement être critiquée, tout comme le recrutement d'Andoni Zubizarreta. A l'exception de certains jolis coups comme le retour de Dimitri Payet, l'arrivée et Luiz Gustavo ou le transfert de Morgan Sanson, les échecs se sont multipliés. De Kostas Mitroglou à Nemanja Radonjic en passant par Kevin Strootman que l'OM traîne toujours comme un boulet, les flops à mettre au crédit de Zubizarreta sont très nombreux. Et Frank McCourt va finir par en prendre conscience, assez tardivement. Le 14 mai 2020, le directeur sportif espagnol quitte en effet l'OM.

Les regrets de ne pas avoir attiré Longoria plus tôt

Il est alors remplacé par Pablo Longoria, qui va rapidement adopter une stratégie différente en misant sur des transferts moins élevés et en maîtrisant sa grille salariale. Son travail est tellement loué, que l'Espagnol prendra même la place de Jacques-Henri Eyraud quelques mois plus tard. Le nouveau président de l'OM se met alors au travail avec une cohérence retrouvée. Il attire Jorge Sampaoli sur le banc marseillais, réalise un mercato animé afin d'offrir à son entraîneur les profils qui correspondent le mieux à son projet. Résultat, l'OM termine deuxième et retrouve la Ligue des champions. Et même si l'Argentin a quitté ses fonctions, Longoria a immédiatement rebondi en nommant Igor Tudor, tout en restant actif sur le mercato. Le dirigeant espagnol semble être l'homme de la situation à Marseille. Mais il est peut-être arrivé trop tard. 

«McCourt ne peut s’en prendre qu’à lui-même»

C'est en tout cas ce que regrette Jonatan MacHardy, consultant RMC Sport. « Je comprends Frank McCourt, il a mis beaucoup d’argent qui a été très mal utilisé auparavant. J’ai une confiance quasi aveugle en Pablo Longoria mais son point faible c’est les ventes de joueur. On le voit avec un joueur symbole qui est Duje Caleta-Car. Il a été payé très très cher par l’OM. Là il lui reste une année de contrat. On risque de voir un scénario comme le joueur qui est parti je ne sais plus où, à Aston Villa… Lui, ne semble pas décidé à partir. Ce sera encore de l’argent perdu par le club. Je pense que Longoria doit trouver une solution. Il l’a dit, ‘plus jamais un joueur ne partira libre sous mon mandat’. Donc on attend de voir ce qui va se passer avec Caleta-Car. On sait aussi que la gestion du cas Bamba Dieng est un peu tumultueuse en ce moment. Le club s’entend bien que des écuries allemandes comme Fribourg sont prêtes à mettre des sommes entre 10/12M€ pour Dieng… Quand on sait que le club a besoin d’argent, malheureusement l’attaquant est sur le marché. Moi je pense que c’est un drame. Certes, il n’est pas terminé comme joueur mais il a une belle marge de progression. Tu peux attendre et faire de belles choses avec lui en terme de plus-value. Je comprends McCourt, je comprends l’agacement qu’il peut y avoir vis-à-vis de la capacité de Longoria à vendre, MAIS, il ne peut s’en prendre qu’à lui même. Il a mis en place un incompétent notoire à la tête du club (JHE, ndlr) lorsqu’il a racheté l’OM. Le mec a fait n’importe quoi, il a dilapidé l’argent en donnant des 5M€ à Strootman par an… Ça va plus loin que Longoria, McCourt ne peut s’en prendre qu’à lui-même. C’est de sa faute. Si tu mets de l’argent dans une banque et qu’elle fait n’importe quoi avec tes sous, c’est de ta faute, c’est toi qui n’avait qu’à pas choisir cette banque », confie-t-il au micro de l'After Foot.

Articles liés