Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Depay, Wijnaldum... Les regrets de Koeman sur le mercato !

Engagé dans un projet de renouvellement de l’effectif du FC Barcelone, Ronald Koeman souhaitait enregistrer les arrivées de Georginio Wijnaldum et de Memphis Depay cet été. Seulement voilà, faute de moyens financiers, le club catalan n’a pas pu les recruter. Une situation sur laquelle est revenu l’entraîneur de l’écurie catalane quelques jours après la clôture du mercato estival.

Après une saison cauchemardesque ponctuée par la perte du titre en Liga et une humiliation 8-2 en quart de finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich, le FC Barcelone a pris la décision d’entreprendre de grands travaux afin de redresser la barre. Malgré des moyens financiers limités, et ce d’autant plus après le passage de la pandémie de Covid-19, le club catalan s’est employé à se séparer de certains cadres et à recruter de nouveaux joueurs pour donner un coup de fraicheur au groupe barcelonais. Sous l’égide de Ronald Koeman, le Barça s’est ainsi séparé d’Ivan Rakitic, Arturo Vidal, Nelson Semedo et Luis Suarez, tout en enregistrant l’arrivée de Sergiño Dest et celle de Miralem Pjanic, arrivé en provenance de la Juventus dans le cadre d’un échange avec Arthur Melo. La balance entre les départs et les arrivées est évidemment déséquilibrée, chose qui a de quoi être frustrante pour le FC Barcelone qui ciblait de nombreux joueurs sur le marché des transferts, de Memphis Depay à Georginio Wijnaldum en passant par Eric Garcia.

Ronald Koeman confirme pour Georginio Wijnaldum…

Ainsi, c’est sans grande surprise que le thème du mercato estival du Barça a été abordé au cours d’un entretien accordé par Ronald Koeman au média NOS. Au cours de celui-ci, le successeur de Quique Setién sur le banc du club catalan arrivé en août dernier a confirmé qu’il avait bel et bien envisagé la possibilité de recruter Georginio Wijnaldum. Il faut dire qu’après les départs d’Ivan Rakitic et d’Arturo Vidal, le FC Barcelone se retrouve avec un petit manque numérique dans son entrejeu, et l’arrivée d’un nouveau joueur n’aurait pas été de trop. Il en reste que le joueur de Liverpool n’est jamais arrivé du côté du Camp Nou, alors que sa venue était bien souhaitée par le technicien barcelonais. « Nous espérions que nous aurions un autre Néerlandais dans l’effectif, en plus de Frenkie de Jong. Georginio Wijnaldum était sur ma liste », a admis Ronald Koeman dans des propos rapportés par Mundo Deportivo. Reste maintenant à savoir si un retour de flamme interviendra cet hiver ou l’été prochain, et ce d’autant plus que Georginio Wijnaldum arrivera au terme de son bail chez les Reds en juin prochain.

… et déclare sa flamme à Memphis Depay !

Parallèlement, l’un des autres dossiers chauds du FC Barcelone au cours de cette fin de fenêtre estivale des transferts était celui de la piste menant à Memphis Depay. L’intérêt barcelonais à l’égard de l’ancien joueur de Manchester United a été confirmé par l’OL à plusieurs reprises, mais le transfert de l’attaquant néerlandais n’a pas pu se faire à cause du manque de liquidités des Blaugrana. De ce fait, Memphis Depay est finalement resté à Lyon pour sa dernière année de contrat avec l’écurie française, tandis que Ronald Koeman a de son côté laissé entendre que la perspective de travailler de nouveau avec le joueur qu’il a connu en sélection nationale des Pays-Bas ne serait pas pour lui déplaire. « C'est un excellent joueur. Il peut jouer en tant qu'attaquant, mais il fait aussi un excellent travail en tant qu'ailier gauche. Il est fort, il tient bien le ballon, il gagne ses duels et il est très performant. Quand on a bien travaillé avec un joueur, on a un déclic avec lui et on pense que cela peut marcher ici aussi », a expliqué l’entraîneur du Barça à NOS dans des propos rapportés par Mundo Deportivo sans cacher quelques regrets. Là-aussi, reste à savoir si le dossier Memphis Depay connaitra un retour de flamme cet hiver ou l’été prochain lorsque le joueur de l’OL sera libre de s’engager où il le souhaite. Affaire à suivre…

Articles liés