Accès direct au contenu

Bluffeurs

Louvel : « Il men faut plus pour me mettre la pression »

Jean-Pierre Louvel

Lille qui négocie depuis plusieurs semaines avec Le Havre pour le transfert de Ryan Mendes a tenté de bluffer pour faire pression sur Jean-Pierre Louvel. Mais celui-ci n’est visiblement pas tombé dans le panneau.

Le marché des transferts a révélé plusieurs « flagrants délits » d’intox cet été. Dans son édition de la semaine, Le 10 Sport se penche sur ces bluffs qui animent les négociations entre les clubs au moment d’un transfert. Et Lille n’est pas en reste dans ce domaine. Relance pour Jirès Kembo, alors que celui-ci n’est plus la priorité de Rudi Garcia et négocie une prolongation avec Rennes. Offre de 4 millions pour Hamouma alors que les discussions entre le joueur et Lille ont été rompues depuis plusieurs semaines… En réalité, Lille s’est servi de ces deux dossiers pour mettre la pression sur Le Havre, dans le cadre du transfert de Ryan Mendes.

« Je suis rodé »

« Pour moi, c’était du jeu d’intox. C’est classique dans ces moments-là. Ça se passe régulièrement comme ça », nous confirme Jean-Pierre Louvel, le président du Havre. « Les choses n’ont absolument pas évolué et si elles n’évoluent pas, Ryan Mendes restera chez nous. Si Lille le veut vraiment, il faut qu’ils entament des discussions autres que celles qui ont été menées jusqu’ici. Les choses sont très claires avec le joueur. Je comprends son envie d’aller à Lille. Je ne m’opposerai pas à son départ à partir du moment où les intérêts du Havre seront préservés », explique celui qui n’est pas tombé dans le panneau : « Vous savez, je suis rodé. Il m’en faut plus pour me mettre la pression. Je n’ai absolument pas la pression. Si le joueur reste ça ma va très bien. »

Retrouvez notre dossier complet sur les intox du mercato dans Le 10 Sport, dans vos kiosques.