Accès direct au contenu

L’étranger, c’est mieux

Transferts : MVila ne veut pas du PSG

Sifflé et chahuté par les supporters rennais, Yann M’Vila joue vraisemblablement ses derniers matchs avec le Stade Rennais. Même s’il n’a toujours pas fait son choix. Une chose est sûre en revanche, en cas de départ, il ne restera pas en France. Et n'ira donc pas au PSG.

L’Inter Milan, le Bayern Munich, le PSG, le Real Madrid, Arsenal, l’Anzhi Makhachkala... Les mastodontes européens font les yeux doux à Yann M’Vila, dont un départ de Rennes cet été ne fait quasiment plus aucun doute, depuis plusieurs mois. Mi-mars, Frédéric Antonetti le révélait déjà : M’Vila ne sera plus Rennais la saison prochaine. L’intéressé, lui, reste pour le moment plutôt évasif sur le sujet. « Ma décision n’est pas encore prise, a indiqué M’Vila ce dimanche dans Téléfoot. Je ne pense pas que ça va se décider tout de suite. Je pense dans... En tout cas je n’ai pas envie d’en discuter avant le 20 mai et le dernier match avec Rennes. Je préfère vraiment me consacrer à 100% au foot et pas à ce qui se passe à côté. Je ne sais pas exactement ce que je vais faire. »

M’Vila reste évasif
Entre les lignes, très clairement même parfois, il ne cache tout de même pas son désir de quitter la Bretagne pour franchir un palier après trois années passés chez les pros. Surtout à entendre le nom des clubs intéressés... « C’est flatteur, reconnaît-il, après je ne peux même pas vous dire si c’est vrai ou pas. Je n’ai pas de contacts directs. Et même si mes agents ont des contacts, ils ne m’en parlent pas pour l’instant. Et c'est mieux comme ça. En tout cas, si c’est vrai, c’est flatteur. Une fois le championnat terminé, je vais discuter tranquillement avec coach Antonetti, M. Dréossi et mes conseillers pour faire le point. Après voilà, j’aimerais bien franchir un palier pour me lancer et voir ce que je peux faire. »

L’étranger, ou rien !
En cas de départ, sa préférence ira, une chose est sûre, pour l’étranger. Notamment l’Angleterre. En aucun cas l’Anzhi Makhachkala en tout cas. « Pour l’instant, dans ma tête, c’est ce que je me dis (partir à l’étranger), explique-t-il. Parce que si je dois rester en France, je sais que si je dois progresser ce sera à Rennes. Parce que voilà il y a un coach grâce à qui je joue en Ligue 1 et qui me connaît par cœur. Et je sais très bien que si je dois progresser ce sera avec ce coach-là. » Ce ne sera donc pas le PSG, qui l’a toujours observé d’un œil très attentif, où il aurait pu retrouver son très grand pote Mamadou Sakho. Reste à voir, désormais, quand il prendra sa décision. « C’est aussi une autre question que je me pose. Soit tu prends la sécurité, tu vois ça et tu boucles tout avant l’Euro, et t’es tranquille pendant l’Euro. Soit tu passes l’Euro, tu vois comment ça se passe et tu vois après l’Euro. C’est quitte ou double. » Vous l'aurez compris, Yann M’Vila devrait alimenter la chronique des transferts cet été...