Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Que devient Ezequiel Lavezzi ?

Voilà plus d'un an qu’Ezequiel Lavezzi s’est retiré de la vie de footballeur professionnel. Et pour le moment, l’ancien joueur de Naples et du PSG n’a pas choisi sa reconversion. Il ne reste pas inactif pour autant et continue à aider les enfants pauvres.

Un peu plus d'un an après l’annonce de sa retraite sportive, Ezequiel Lavezzi (35 ans) peut tranquillement se reposer après une carrière bien riche. Avec un palmarès garni notamment de quatre championnats de France, une coupe d’Italie ou encore une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Pékin (2008), l’Argentin aura gagné presque partout là où il est passé. Deux points d’ombre pour « Pocho » Lavezzi : la Chine où il n’a rien remporté collectivement avec le Hebei Fortune et la défaite en finale du mondial brésilien en 2014. Presque sept ans après, beaucoup de supporters argentins ne comprennent toujours pas pourquoi le sélectionneur de l’époque, Alejandro Sabella, décédé en décembre dernier, l’avait sorti à la mi-temps. 

Lavezzi fidèle au PSG

Également célèbre pour ses frasques en dehors du terrain, Ezequiel Lavezzi a toujours été réputé comme « l’ambianceur du vestiaire ». Fin 2015, Zlatan Ibrahimovic, son coéquipier au PSG à l’époque, déclarait sa flamme à son ami en instance de départ : « Un départ de Lavezzi ? Non, j’ai besoin de lui ici ». Pour le moment, l’ancien parisien n’a pas choisi de reconversion précise. Seule certitude, son engagement pour les enfants pauvres. Issu d’un quartier sensible, Lavezzi a créé sa fondation « Ninos del Sur » en 2009. Elle lui permet d’aider des jeunes qui, comme lui, rêvent de réussir leur vie et de fuir la misère de Villa Gobernador Gálvez, sa ville natale. « L'idée est de pouvoir inculquer aux enfants qu'il y a une autre réalité que celle qu'ils vivent là-bas. Ils grandissent en pensant qu'il y a des choses normales pour eux alors qu'elles ne le sont pas », déclarait-il au journal Le Parisien en 2013, attristé par la situation de son quartier. Pour le moment, pas de Lavezzi entraîneur, ni de Lavezzi consultant, mais un Lavezzi heureux de vivre, et généreux, comme il l’a toujours été. Avec toujours le PSG dans un coin de la tête. Lors du dernier match important des Parisiens, contre le FC Barcelone, Pocho était devant sa TV, pour soutenir son club de coeur.

Articles liés