PSG : Neymar lâche une sortie hallucinante, l'Espagne enrage
Arthur Montagne

Au cœur d'une énorme polémique après son soutien affiché à Jair Bolsonaro en vue des élections brésiliennes, Neymar n'en finit plus de se faire clasher. L'Espagne n'échappe pas à la règle et n'épargne pas le numéro 10 du PSG pointé du doigt pour son hypocrisie. 

C'est une vidéo qui a grandement fait parler. En effet, alors que le Brésil est en pleine campagne électorale pour élire son nouveau président, Neymar a décidé de prendre position en faveur de Jair Bolsonaro, président sortant et vivement contesté. « Vote, vote et confirme, le 22, c’est Bolsonaro », a lancé le numéro 10 du PSG, une chanson pour soutenir le candidat Bolsonaro en difficulté dans les sondages face à Lula. Une prise de position largement critiquée et qui a poussé Neymar a se défendre. « Ils parlent de démocratie et de beaucoup de choses, mais lorsque quelqu'un a une opinion différente, il est attaqué par ceux-là mêmes qui parlent de démocratie. Allez comprendre », écrivait-il sur Twitter. Mais l'hypocrisie de Neymar est pointée du doigt en Espagne.

En Espagne aussi Neymar se fait fracasser

Ainsi, la journaliste de Mundo Deportivo, Gemma Soler, s'est prononcée sur ce dossier et n'épargne pas Neymar. « En plein final de la campagne électorale au Brésil, et alors que Bolsonaro est en baisse dans les sondages, Neymar a décidé de sortir et de soutenir publiquement l'actuel président. Il n'a pas hésité à danser sur sa chanson et à soutenir le candidat libéral, ami des riches et connu pour ses messages homophobes, sexistes et racistes. Il est frappant de constater qu'à quelques semaines d'intervalle, Neymar passe de la défense à outrance de Vinicius, en raison des attaques racistes dont le joueur a fait l'objet, au soutien d'un candidat nettement raciste qui, entre autres, regrette que les Indiens n'aient pas été exterminés au Brésil », écrit-elle dans un édito pour le quotidien catalan, avant de poursuivre.

«Neymar ne pourra même pas voter»

« Après la controverse, Neymar a accusé ceux qui l'ont critiqué d'avoir "des idées différentes". Là encore, le Brésilien a eu tort, laissons-le danser sur le terrain et voter pour qui il veut, mais connaissant l'énorme influence qu'il a et les répercussions que son message a, il ne serait pas déplacé qu'il soit un peu cohérent avec ses idées. Il défend la nécessité de mettre fin à la collusion inacceptable du racisme dans le football, mais il soutient en riant un président qui est nettement raciste. Le plus drôle, c'est que Neymar ne pourra même pas voter puisque, selon le portail brésilien UOL, il n'a même pas réussi à obtenir les documents nécessaires pour le faire. C'est dire à quel point il s'est inquiété des affaires politiques de son pays », ajoute Gemma Soler.

«Un peu plus cohérents et moins hypocrites»

Enfin, la journaliste espagnole conclut en réclamant plus de cohérence de la part de Neymar : « Il est vrai que c'est la société qui a déifié et transformé en références les footballeurs, qui ne sont souvent ni les plus préparés ni les plus conscients de la réalité, mais il serait souhaitable qu'ils soient un peu plus responsables ou du moins un peu plus cohérents et moins hypocrites. »

Articles liés