Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Les 3 raisons qui prouvent que Laurent Blanc aurait pu mieux gérer la fin de la saison

Le PSG termine sur les rotules la saison. Défait en quarts de finale de la C1 par Chelsea, le PSG semble ne pas s’être remis de cet échec européen. Laurent Blanc a-t-il bien géré la situation ? Explications.

Élimination à Londres face à Chelsea en Ligue des Champions (0-2), défaite à Lyon en Ligue 1 (0-1), victoire poussive face à l’OL en finale de Coupe de la Ligue (2-1), succès étriqué face à Évian-TG en championnat (1-0), match nul chez le relégable Sochaux en L1 (1-1), le PSG est beaucoup moins souverain en cette fin de saison. Les Parisiens n’ont pas toujours été à la fête lors de leurs cinq dernières rencontres. Loin de là. Ils n’ont jamais vraiment dominé les débats. Le PSG a beaucoup de mal à terminer la saison même si le titre de champion de France est promis aux joueurs de Laurent Blanc. Ce dernier aurait-il pu mieux gérer la fin de la saison ?

PSG : Blanc, une influence limitée sur ses joueurs ?

LE MYSTÈRE AUTOUR DE SA PROLONGATION

Arrivé l’été dernier sur la pointe des pieds au PSG, Laurent Blanc a vite fait taire les sceptiques. Le technicien a fait un sans-faute pendant des mois à la tête du PSG. Seulement, sous contrat jusqu’en juin 2015, il tarde à prolonger son contrat. Forcément, des questions se posent sur sa réelle motivation à continuer l’aventure. En 2010, à Bordeaux, les incertitudes autour de son avenir (Blanc avait finalement quitté la Gironde pour les Bleus) avaient été mal vécues par le club bordelais qui avait raté sa fin de saison. Sauf retournement de situation, Blanc devrait prolonger. Mais la longueur des discussions n’entraîne pas une grande sérénité au sein de club. Forcément, cela rejaillit sur le groupe.

LA DÉMOBILISATION DES CADRES

Depuis le mois d’août, le PSG est annoncé champion de France haut la main, presque sans jouer. Paris a montré au cours des premiers mois de la saison qu’il n’avait pas de rival en Ligue 1. Tous les joueurs étaient tournés vers l’objectif de la Ligue des Champions. Les stars ne pensaient qu’à ça. Or, le PSG est tombé à Stamford Bridge, face à Chelsea, en quarts de finale. Le PSG a eu beaucoup de mal à s’en remettre. C’était l’objectif de la saison du club, progresser dans cette compétition. Depuis cette rencontre, certains joueurs, à l’image de Thiago Silva ou Thiago Motta, semblent moins impliqués, moins concernés. Laurent Blanc n’a pas su, pour le moment, trouver les mots pour les remobiliser pour la fin de saison. Une fin de saison qui manque, c’est vrai, cruellement de saveur pour le PSG. Difficile de se motiver pour un titre de champion de France promis à Paris depuis des semaines.

UNE AUTORITÉ REMISE EN CAUSE

C’était tout sauf évident. Surtout que Laurent Blanc était loin d’être le premier choix de Nasser Al-Khelaïfi au départ. Mais au fil des semaines, Blanc a su fédérer tout son groupe autour d’un projet commun. Il a bien fait jouer son équipe, il s’est assuré du soutien des cadres… Mais depuis le quart de finale retour contre Chelsea, tout semble plus difficile. Le technicien a-t-il toujours la main sur ses joueurs ? « Ceux qui n'aiment pas Laurent Blanc diront qu'il est trop gentil. Le Laurent Blanc joueur avait l'oreille de ses entraîneurs, que ce soit Jacquet ou Ferguson. C'était un taulier, consulté et à qui on laissait beaucoup de liberté dans l'autogestion. Il n'en abusait pas. Visiblement, certains joueurs du PSG ne lui renvoient pas sa confiance. C'était déjà arrivé avec les Bleus et il va vraiment falloir que ça change. Faute de quoi, sa deuxième saison dans la capitale pourrait s'avérer beaucoup plus compliquée », a expliqué Pierre Ménès, qui n’est pas connu pour être le plus virulent opposant de Laurent Blanc, sur son blog. Laurent Blanc a-t-il laissé trop de pouvoir à ses joueurs ' 

Articles liés