Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Le message de Didier Deschamps à Verratti !

Marco Verratti face à Stéphane Lannoy

Ce dimanche Didier Deschamps a tenu à envoyer un message à Marco Verratti, milieu de terrain du Paris Saint-Germain.

Marco Verratti a marqué son premier but sous les couleurs du Paris Saint-Germain ce mardi, face au FC Barcelone (3-2), lors de la deuxième journée de Ligue des Champions. Première réalisation pour le milieu de terrain depuis son arrivée en 2012 et qui plus est de la tête ! Assez cocasse pour un joueur d’à peine 1m64…mais si tous s’accordent à souligner le talent et le potentiel de l’Italien, celui-ci a encore quelques mauvaises réactions à gommer.

VERRATTI PARLE TROP AUX ARBITRES

Ce dimanche dans Téléfoot, c’est Didier Deschamps qui a voulu envoyer un message au milieu de terrain du Paris Saint-Germain. Lors d’une interview accordée à l’émission de football de TF1, le sélectionneur s’est exprimé en italien et a conseillé au joueur de 21 « d’arrêter de parler aux arbitres ! ». Il est vrai que, dans le parfait style du stéréotype du joueur italien, Marco Verratti a le verbe facile quand il s’agit de discuter les décisions arbitrales. « C’est vrai » a-t-il reconnu. « Avant chaque match, le président me demande de lui faire plaisir et de ne pas parler aux arbitres, mais une fois sur le terrain, je n’y arrive pas, c’est plus fort que moi ».

« UN JEUNE JOUEUR À LA TRAJECTOIRE FULGURANTE »

Le sélectionneur s’était déjà exprimé concernant le milieu de terrain du Paris Saint-Germain en 2012, lorsque l’Équipe de France avait rencontré l’Italie en match amical à Parme (2-1). « C’est un jeune joueur qui a une trajectoire fulgurante » avait expliqué Didier Deschamps en conférence de presse. « Vu d’où il vient il a déjà fait de très belles choses avec le PSG. Évidemment, si l’on doit comparer, il n’est pas encore au niveau de Pirlo. Il faudra qu’il gomme certains petits défauts, peut-être certaines prises de risque par moments. Sans perdre sa qualité d’être disponible et d’orienter, malgré sa position assez basse au milieu, le jeu vers l’avant, qui permet souvent de se créer une occasion, il doit trouver le juste milieu, car sa prise de risque est parfois trop élevée et elle peut avoir l’effet contraire ».

Articles liés