Accès direct au contenu

Foot - LOSC

LOSC - Malaise : Au LOSC, on refuse de lâcher Jonathan David !

Recruté lors du dernier mercato estival afin de remplacer Victor Osimhen, Jonathan David peine à trouver ses marques au LOSC. Malgré ses difficultés, l’attaquant canadien peut compter sur le soutien de ses coéquipiers et de son entraîneur Christophe Galtier.

« Cette trêve internationale est un bon moment pour faire le bilan du début de saison. Je suis très content des résultats de notre équipe. Personnellement, je me sens de plus en plus fort à chaque match et je suis content de ma contribution. Les fans, vous avez été fantastiques avec moi et j'apprécie vraiment. Merci à tous ! » a écrit le 15 novembre dernier Jonathan David sur son compte Instagram au moment de faire un premier bilan. Pourtant, son début d’aventure au LOSC est loin d’être satisfaisant. Censé prendre la succession de Victor Osimhen, parti lors du dernier mercato estival au Napoli, l’attaquant canadien n’a toujours pas inscrit le moindre but sous le maillot lillois et a même loupé un penalty en Ligue Europa face au Celtic. Jonathan David voit sa confiance s’effriter au fil des semaines et les critiques commencent à pleuvoir sur la tête du jeune joueur.

« Il s'adapte au fur et à mesure des matchs »

Recruté contre un chèque de 27M€ cet été, l’ancien joueur de La Gantoise peine à justifier cet investissement. En difficulté, l'attaquant peut, néanmoins, compter sur le soutien de ses coéquipiers. Ce dimanche, Yusuf Yazici s’est prononcé sur la situation de Jonathan David. Pour l’international turc, le Canadien a encore besoin de digérer son transfert et de s’adapter avant de retrouver son niveau aperçu en Jupiler Pro League la saison dernière. « Il faut garder à l'esprit qu'il y a une pression qui accompagne toute signature. Elle est plus élevée lorsque le joueur en question bat des records de transfert et n'a que 20 ans. C'est un talent très spécial, avec une grande personnalité. Les défenseurs de Ligue 1 sont plus physiques et lisent et anticipent mieux le jeu. Il s'adapte au fur et à mesure des matchs » a déclaré Yazici dans un entretien accordé à 90min. Mais le milieu offensif n’est pas le seul au sein du LOSC à assurer la défense de Jonathan David.

« Jonathan travaille bien »

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Christophe Galtier n’a pas nié les difficultés de son attaquant, mais a indiqué qu’il retrouvait peu à peu son niveau. « Il y a la réalité des choses : il y a zéro but. Mais il y a l’amélioration dans le jeu, il se crée des situations. Au quotidien, ça va mieux, il marque des buts à l’entraînement. Je revois le Jonathan que j’ai découvert dans les analyses qu’on a fait quand le club s’est intéressé à lui. Il faut que ça se concrétise en match. Sans le défendre, il est à l’origine d’un but à Strasbourg, de l’expulsion à Prague, du penalty contre le Celtic, contre Milan, il est dans les bons coups offensifs. Nous devons faire preuve de patience, d’exigence, mais pas de renoncement » a indiqué l’entraineur du LOSC. Présent en conférence de presse ce vendredi, le technicien en a remis une couche. Galtier a expliqué que le joueur avait profité de la trêve internationale pour travailler : « Jonathan travaille bien, il est là, bien physiquement, il a le sourire. Il l'aura encore plus le jour où il marquera et l'équipe gagnera. Il a profité de la coupure pour travailler, plus travailler que les autres et trouver encore plus de repères par rapport au but ». Un effort qui commence à porter ses fruits puisque l’ancien coach de l’ASSE a apprécié ce qu’il a vu lors des derniers entrainements et notamment sa relation sur le terrain avec Jonathan Bamba : « C'était un match d’entraînement, c'était rythmé, engagé, je cherchais ça, on avait donné un espace aux joueurs mais pas tout le terrain. Des associations, avec pour la première fois David et Bamba dans un 4-4-2, et il y a eu des choses très intéressantes dans cette association-là ». Un duo qui pourrait débuter la rencontre face à Lorient ce dimanche. Une nouvelle occasion pour Jonathan David de se montrer et d’ouvrir, enfin, son compteur but en Ligue 1.

 

Articles liés