Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : L’ASSE, condamnée à être une équipe « moyenne » ?

Malgré une belle quatrième place actuelle, l’ASSE ne semble pas regorger d’ambitions pour la saison prochaine. Les Verts sont-ils cantonner à jouer les seconds rôles en Ligue 1 ?

Avec les saisons moyennes de l’OL et de l’OM en Ligue 1, deux habitués des podiums ces dernières saisons, l’ASSE avait une occasion en or de monter « sur la boite » cette saison. Mais l’ASSE, depuis sa victoire à Gerland lors du derby (1-2), n’avance plus. Comme annihilée par l’enjeu. Les Verts n’ont pas remporté la moindre rencontre (trois nuls) et voient leurs voisins lyonnais revenir sur leurs talons. La troisième place, elle, sauf miracle, s’est définitivement envolée. Le LOSC a sept points d’avance sur l’ASSE à quatre matchs de la fin du championnat.

ASSE/Équipe de France : Perrin, Guilavogui, Trémoulinas, Zouma, Ruffier, Hamouma… Quelles sont leurs chances d’aller à la Coupe du monde ?

PAS PLUS DE 3M D’EUROS SUR UN JOUEUR CET ÉTÉ…

La saison prochaine, l’ASSE va sans doute disputer la Ligue Europa. Mais avec quels moyens ? Avec quels joueurs ? Malgré le départ de nombreux éléments ces derniers mois, des joueurs très bien vendus, Pierre-Émerick Aubameyang (14M d’euros), Josuha Guilavogui (10M), Kurt Zouma (15M) et Faouzi Ghoulam (5,5M), l’ASSE ne compte pas faire de folies cet été. Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE, a été très clair dans L’Equipe il y a quelques jours : « On n'investira pas plus de 3 millions d'euros sur un joueur. C'est pour ça qu'on a consolidé l'effectif ». L'ASSE doit pourtant recruter un attaquant, un milieu défensif, un défenseur central, un arrière gauche et peut-être un gardien si Stéphane Ruffier s'envole sous d'autres cieux.

L’ASSE NE VISE PAS LES TROIS PREMIÈRES PLACES

L’ASSE tient à rester fidèle à sa ligne de conduite, à sa stratégie. Certes, ce modèle de fonctionnement, avec le salary cap notamment, a permis à l’ASSE de se structurer, de se stabiliser dans le premier tiers de la Ligue 1. L’ASSE est l’un des clubs les mieux gérés financièrement de l’Hexagone. Mais est-ce suffisant pour aller plus haut, pour viser la C1 ? L’ASSE ne doit-elle pas prendre des risques pour espérer mieux ' « On est quatrièmes avec le septième budget (55 M€) et le meilleur résultat financier des six premiers (+1 M€, au 30 juin 2013). Mais il faut être réaliste : Saint-Étienne est une ville de 170 000 habitants qui souffre. Pour rester dans le top 5, avec le même budget et en concurrence avec Lyon, Marseille, Lille et Bordeaux, l'ASSE devra encore « super-performer » , a ajouté Romeyer dans L’Equipe. En gros, les Verts ne visent pas plus haut. Les Verts ne veulent pas, à court terme, viser plus haut. Ils ne le peuvent pas dans la logique économique actuelle.

Articles liés