Accès direct au contenu

EGO SURDIMENSIONNE

Evra bafoue les Bleus

le10sport

A peine revenu en équipe de France et après une gestion calamiteuse du capitanat lors de la dernière Coupe du Monde, Patrice Evra récidive aujourd'hui.

Depuis le fiasco de Knysna et l’obsessionnelle recherche de la « taupe » dans l’affaire Anelka, Patrice Evra s'est vu retirer le brassard de capitaine de l'équipe de France. Lundi contre l’Ukraine (1-4), Steve Mandanda était le patron des Bleus. Apparemment, le latéral gauche de Manchester United, à l'ego surdimensionné, n'a rien retenu de cette leçon.

« Le brassard ? Juste un bout de sparadrap »
Revenu depuis peu chez les Bleus, après avoir purgé une suspension de cinq matchs, le remplaçant d'Eric Abidal récidive aujourd'hui, avec une déclaration dont lui seul a le secret : « Ce n’est pas parce que je n’ai pas ce bout de sparadrap (le brassard de capitaine) que je ne fais pas mon boulot. Je ne changerais pas. Les joueurs me font confiance, ça fait plaisir ». Reste à savoir si Laurent Blanc, qui tente de revaloriser l'équipe de France, appréciera la comparaison entre le brassard et un sparadrap...