Accès direct au contenu

Feuille de route

Espagne-France : les notes des Bleus

Yohan Cabaye

Karim Benzema, Franck Ribéry, Hugo Lloris… Tous les joueurs de l’équipe de France étaient attendus au tournant pour le choc face à l’Espagne. Qui a marqué des points, qui en a perdu ? Les notes des Bleus, c’est par ici.

Hugo Lloris : 7,5
Il croyait se rassurer sur une frappe écrasée de Cazorla. Indirectement coupable sur le but, pour n’avoir mis personne à ses poteaux de corner, le Spur a ensuite sorti du grand Lloris en détournant le penalty de Fabregas et deux frappes à bout portant. Sa deuxième période a été impériale.

Mathieu Debuchy : 6
Le Lillois s’était montré plutôt saignant au début mais a vite perdu pied défensivement à cause de l’entrée en jeu du virevoltant Cazorla et ce diable d’Alba. Souvent livré à lui-même, il fut confronté au meilleur latéral gauche du monde à l’heure actuelle. Qui peut lui en vouloir ?

Laurent Koscielny : 6
Ses relances ont manqué de précision. Il s’est d’abord fait respecter dans sa zone, où il a refroidi les attaquants espagnols par ses interventions musclées mais il commet une faute énorme sur le penalty (41e). A ce niveau-là, c’est déjà trop même s'il a retrouvé de la sérénité par la suite.

Mamadou Sakho : 6
Un tacle propre et salvateur devant Fabregas d’emblée (1e) mais il est doublement coupable d’une double erreur de marquage sur Ramos sur l’ouverture du score. Le Parisien n’a pas du tout démérité dans le jeu courant mais doit revoir sa copie sur les coups de pied arrêtés.

Patrice Evra : 6
Face à l’Espagne, c’est presque miraculeux mais il n’a quasiment rien eu à faire pendant la première période en termes défensifs ! Ensuite, il a eu plus de travail et a plutôt bien défendu et effectué des relances propres pour Ribéry. Un match propre.

Maxime Gonalons (remplacé par Valbuena à la 55e) : 4
Le Lyonnais n’a pas été à la hauteur du rendez-vous en annihilant plusieurs idées de contre à cause de son manque de précision dans la passe. Remplacé par Valbuena peu avant l’heure de jeu, qui a réussi une entrée vraiment très intéressante. Trop tard ?

Yohan Cabaye : 5,5
Il avait un rôle très ingrat à gérer avec ce rôle de piston vers l’avant, avec des ballons qui ne sont quasiment jamais arrivés. Le Magpie a toutefois coupé plusieurs transmissions chaudes et plutôt bien isolé un Xavi pas dans son assiette.

Blaise Matuidi : 8
Sa présence athlétique a obligé les Espagnols à jouer sur les côtés rapidement. Au fil de la rencontre, il a imposé sa puissance et a mangé ses adversaires du milieu grâce à son endurance et sa faculté à avancer et mettre le pied. Un vrai gros match, dans la lignée de ses dernières sorties avec le PSG.

Franck Ribéry : 7,5
Le Bavarois s’est bien placé pour désordonner les relances et a cavalé pendant 90 minutes. Il s’est signalé avec une ouverture limpide pour Benzema et une frappe tendue de peu à côté (57e). S’il a souvent confondu vitesse et précipitation, Ribéry a fait des dégâts considérables dans la défense ibérique. Sa passe décisive sur l'égalisation est une juste récompense de sa débauche d'énergie.

Jérémy Ménez (remplacé par Sissoko à la 67e) : 5
Il n’a pas apporté ce que lui demandait Deschamps : des solutions en contre. Beaucoup de courses dans le vide, il fallait s’y attendre, mais il n’a pas été toujours très utile dans le repli défensif. Quand il l’a été, il a donné l’impression ne pas toujours y croire, notamment sur cette frappe de Cazorla sans opposition en première période. Son remplaçant toulousain a vendangé une belle occasion (73e) mais a été décisif sur l'égalisation de Giroud.

Karim Benzema (remplacé par Giroud à la 88e) : 6,5
A son discrédit, sa propension à s’excentrer sur la gauche, où Ribéry réalisait un boulot très honnête. A son crédit, une volonté de faire mal dès ses premiers appuis. Il a su se montrer dangereux sur une frappe croisée (33e) et sa remise sur Ménez, sur le but annulé, était parfaite. Il s’en est fallu de peu pour qu'il trouve la faille. Ce que fera son remplaçant Giroud d'une subtile tête dans les arrêts de jeu. Un vrai travail d'équipe.