Foot - Équipe de France
Après le clash avec la FFF, Mbappé reçoit un soutien de taille

Après son bras de fer avec la FFF concernant les droits à l’image des internationaux français, Kylian Mbappé s’est fait tacler par un dirigeant de KFC, partenaire officiel des Bleus. Des propos que ne valide pas Jean-Manuel Caparros, chef du service communication de Volkswagen, autre sponsor de la sélection tricolore. 

Désireux de faire évoluer la question des droits à l’image au sein de l’équipe de France, Kylian Mbappé a fait savoir en début de semaine qu’il ne comptait pas participer à la nouvelle séance photo programmée durant cette trêve internationale, obligeant la FFF à agir rapidement. Un accord a finalement été trouvé entre la Fédération et les joueurs de Didier Deschamps, mais Kylian Mbappé n’a pas échappé aux critiques.

Quand KFC tacle Mbappé 

Alain Béral, vice-président de la branche française de KFC, a notamment glissé un tacle à l’attaquant du PSG, estimant sur le site Sport Business Club que ce dernier était en pleine « crise de jeunesse », faisant un « caprice ». Des propos regrettés depuis par la chaîne de fast-food dans un communiqué. 

« Je m’inscris en faux sur ce qui a pu être dit sur Kylian Mbappé »

Jean-Manuel Caparros, chef du service communication de Volkswagen, autre partenaire de l’équipe de France, a tenu pour sa part à défendre Kylian Mbappé. « Nous, on a fait un grand bout de chemin avec eux. C’est un partenaire. La relation est bien enracinée. Je ne peux pas juger l’attitude de Mbappé. Mais je m’inscris en faux sur ce qui a pu être dit sur lui », a-t-il indiqué dans un entretien accordé à RMC

Articles liés