Deschamps s'évite une révolution
Arthur Montagne

Avec la retraite internationale d'Hugo Lloris et de Steve Mandanda, Didier Deschamps se retrouve face à un immense chantier pour la hiérarchie des gardiens de but en équipe de France. Mais le retour anticipé de Mike Maignan à la compétition lui retire une sacrée épine du pied.

A la suite de la Coupe du monde, plusieurs joueurs ont décidé de raccrocher les crampons, notamment en équipe de France. C'est le cas de Karim Benzema, qui n'a pas disputé le Mondial, mais également d'Hugo Lloris et Steve Mandanda, respectivement numéro 1 et numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens de but. Ce qui offre donc un sacré casse-tête à Didier Deschamps.

Maignan de retour en février ?

D'autant plus que Mike Maignan, le successeur désigné d'Hugo Lloris, est blessé depuis plusieurs mois. Mais mardi, en marge de la lourde défaite de l'AC Milan contre la Lazio (0-4), Paolo Maldini s'est montré rassurant. « Les derniers examens de Maignan semblent s’être bien passés. On s’attend à l’avoir en février, mais je ne sais pas quand exactement », a-t-il confié à DAZN.

Un soulagement pour Deschamps

L'ancien Lillois postule donc pour un retour contre Tottenham le 14 février en huitième de finale aller de la Ligue des champions et devrait ainsi être disponible pour le prochain rassemblement de l'équipe de France pour les deux premiers matchs de qualification à l’Euro 2024 contre les Pays-Bas (24 mars), puis en Irlande (27 mars). Une bonne nouvelle pour Didier Deschamps qui va pouvoir lancer l'ère Maignan en Bleus.

Articles liés