Accès direct au contenu

Le grand oublié

Bleus Mais ou est Rio Mavuba

Le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, a fait appel à ses chouchous (Gourcuff, Diarra, Matuidi), laissant de côté Rio Mavuba, pourtant étincelant avec Lille.Ce lundi, Rio Mavuba va souffler les quatre bougies d'un triste anniversaire. Celui de sa dernière sélection en équipe de France, le 28 mars 2007, contre l'Autriche (1-0). Un souvenir d'autant plus douloureux qu'il a partagé cette sixième et dernière cap avec... Frédéric Piquionne ! Preuve que le Lillois ne manque pas d'humour, sa réaction après l'annonce de Laurent Blanc pour les matchs contre le Luxembourg et la Croatie : « Je pense que je suis le champion du monde des présélections... » Toujours préconvoqué, jamais appelé, le cas Mavuba aurait pu passer inaperçu ces quatre dernières années. Mais là, Laurent Blanc a clairement merdé. Au milieu du terrain, le 'Président' a notamment retenu Yoann Gourcuff et Alou Diarra. Plus au fond du seau, la Ligue 1 a encore Julien Sablé (Nice) et Sébastien Piocelle (Arles). Par deux fois, Laurent Blanc a eu l'opportunité de réparer cet oubli en compensant les blessures de Diaby puis Cabaye. Manqué. Blanc lui a même fait l'affront d'appeler Blaise Matuidi, à peine plus convaincant que Sablé et Piocelle, en ce moment.

Sapé pour être remarquéToujours avec le sourire, Rio avait pris position avant France-Brésil : « Si j'étais sélectionneur, je me serais pris ». Visiblement, Laurent Blanc et Rio Mavuba n'ont pas le même humour. Et un contentieux ? Pas officiellement. « On s'est cotoyé un petit peu à Bordeaux, pendant une dizaine de jours », explique l'ancien girondin, parti à Villarreal pour 8 millions d'euros à l'été 2007, moment où Laurent Blanc prenait en main la future équipe championne de France (2009). Depuis, Rio Mavuba a bien évolué. Et fait partie des grands artisans de la réussite lilloise cette saison. Mais en plus d'être bon, l'international français met l'ambiance dans le vestiaire. « Pierre-Alain Frau ? C'est un peu notre Cyrano de Bergerac... Il sent bien les coups (rires) », « Gervinho, il a la plus belle coupe de Ligue 1. C'est un peu Cléopâtre... » Du Franck Ribéry dans le texte, sans faute de français. Pour autant, les performances évidentes sur les pelouses de Ligue 1 et son état d'esprit salué par tous ses coéquipiers n'ont pas convaincu Laurent Blanc. Rio Mavuba a pourtant tout tenté pour se faire remarquer. De l'aveu même du défenseur des Bleus et de Lille, Adil Rami, son coéquipier fait partie des joueurs les plus coquets du championnat. « Toujours impeccable, même pour aller à l'entraînement... » Et une raison de plus, une !

Découvrez l'intégralité de cet article dans le 10 Sport,
en kiosque depuis ce jeudi