Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Julian Alaphilippe répond à Thomas Voeckler !

Après le titre de champion du monde de Julian Alaphilippe, Thomas Voeckler révélait lui avoir conseillé de ne pas attaquer. Le pilote Deceuninck-Quick Step confirme cette anecdote.

Durant la course des Championnats du monde, une image a largement été commentée. En effet, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, Julian Alaphilipe s'est porté à la voiture de l'équipe de France afin de discuter avec Thomas Voeckler. « Il a voulu savoir alors s'il devait attaquer et je lui ai demandé d'attendre. Il a bien fait de ne pas m'écouter, mais ce n'était pas prévu d'attaquer à 17 bornes de l'arrivée. Je n'y crois toujours pas, ce n'était pas vraiment jouable en solo si loin. Mais il l'a fait », révélait alors le sélectionneur de l'équipe de France. Une version confirmée par Julian Alaphilippe.

Alaphilippe a couru à l'instinct

« Non, à un moment il a dû me demander d'arrêter d'attaquer parce que j'en avais déjà mis pas mal, mais après, quand ça marche... », lance le double Champion du monde dans les colonnes de L'Equipe, avant de justifier son choix de finalement attaquer à 17km de l'arrivée : « J'avais attaqué un peu avant, j'ai senti que tout le monde était vraiment au rupteur et qu'il fallait que j'en remette une dernière, mais que ce soit la bonne. Quand tout est rentré dans l'ordre, j'ai vu les Italiens qui se sont mis à rouler pour canaliser et faire en sorte que tout le monde récupère. Je l'ai ressenti et c'est là que j'ai décidé de tout miser sur cette attaque-là. Mais je n'ai pas imaginé ça avant, c'est du feeling, de l'instinct. »

Articles liés