NBA
NBA : LeBron James pousse un incroyable coup de gueule

Une polémique est en train de naître depuis quelques jours en NBA. Robert Sarver est accusé de racisme, sexisme et misogynie, après des révélations d’ESPN. Le propriétaire des Phoenix Suns a écopé d’une suspension d’un an, avec une amende d’environ 10M€. Une décision qui ne passe pas auprès de nombreux joueurs et observateurs de la ligue, notamment LeBron James.

Une sanction qui ne passe pas. À la suite des révélations d’ESPN, Robert Sarver, propriétaire des Phoenix Suns, faisait l’objet d’une enquête mené par la NBA. Il était notamment accusé de racisme, sexisme et misogynie. Après avoir auditionné 320 personnes et évalué plus de 80 000 documents, la ligue lui a infligé une suspension d’un an, assorti d’une amende d’environ 10M€. Pour justifier cette sanction, Adam Silver a évoqué des « informations que le public ne possède pas ».

« Notre ligue s’est plantée sur ce coup-là »

Quand bien même, de nombreuses personnalités de la NBA sont montées au créneau pour fustiger cette décision. C’est notamment le cas de LeBron James : « J’ai lu à plusieurs reprises les histoires sur Sarver, je dois être honnête… Notre ligue s’est plantée sur ce coup-là. Je n’ai pas besoin d’expliquer pourquoi. Vous avez tous lu ces histoires et vous pouvez juger par vous-même. Je l’ai déjà dit auparavant et je vais le répéter, il n’y a pas de place dans notre ligue pour ce genre de comportement. J’aime la ligue et je respecte profondément notre leadership. Mais ceci n’est pas juste. Il n’y a pas de place pour la misogynie, le sexisme et le racisme dans le milieu du travail. Peu importe si vous êtes propriétaire de l’équipe ou si vous jouez pour cette équipe. La ligue sert d’exemple pour représenter nos valeurs et là, ça le fait pas », a-t-il déclaré dans un message publié sur Twitter.

« Je suis horrifié et déçu »

LeBron James n’est pas le seul à s’être exprimé sur ce sujet. C’est également le cas de Chris Paul, meneur des Phoenix Suns : « Comme beaucoup d’autres, j’ai regardé le rapport. Je suis horrifié et déçu par ce que j’ai lu. Ce comportement, en particulier envers les femmes, est inacceptable et ne doit plus jamais se reproduire. Je suis d’avis que les sanctions prises sont insuffisantes pour remédier à ce genre de comportement qu’on peut tous considérer comme atroce. J’ai une grande pensée pour toutes les personnes qui ont été affectées. »

Articles liés