Tennis
Le terrible aveu de Kyrgios sur sa finale contre Djokovic

Défait par Novak Djokovic en finale de Wimbledon, Nick Kyrgios peut tout de même se féliciter pour son parcours. Le joueur de 27 ans avait déjà déjoué tous les pronostics en atteignant cet ultime match, mais en garde tout de même un goût amer. En effet, si le Serbe ou Rafael Nadal sont habitués à disputer ce genre de rencontre, cela était encore inédit pour l’Australien, qui avait l’occasion de remporter son premier Grand Chelem.

Nick Kyrgios est passé proche de pouvoir ajouter une très belle ligne sur son CV. Alors que l’Australien n’était pas pressenti pour aller jusqu’au bout à Wimbledon, Paul Jubb, Filip Krajinovic, Stefanos Tsitsipas, Brandon Nakashima et Cristian Garin n’auront rien pu faire pour l’arrêter. Suite à cela, si le joueur de 27 ans devait affronter Rafael Nadal en demi-finale, l’Espagnol n’a finalement pas pu tenir sa place en raison d’une blessure aux abdominaux, propulsant directement Nick Kyrgios à la dernière étape, la finale. 

Kyrgios s’est incliné contre Djokovic

Mais ce dernier match n’a pas tourné à l’avantage de Nick Kyrgios. Opposé à un Novak Djokovic en mission afin de remporter son premier tournoi du Grand Chelem cette année, l’Australien s’est incliné (3-1), mais n’aura pas été ridicule, à l’image du premier set, qu’il a remporté (4-6) ou de la dernière manche, durant laquelle il a réussi à emmener le Serbe jusqu’au tie-break.

« Avec la façon dont j’ai servi ce jour‐là, j’aurais gagné »

Malgré sa défaite, Nick Kyrgios ne manque pas de confiance. En forme durant le tournoi, l’Australien a réalisé sa meilleure performance dans un Grand Chelem, bien qu’il n’ait finalement pas eu à affronter Rafael Nadal en demi-finale, et pense que l’issue de cet ultime match aurait pu être totalement différente. En effet, le joueur de 27 ans est persuadé que si son adversaire n’avait pas été Novak Djokovic, alors il l’aurait emporté : « Honnêtement, j’ai l’impression que ma première finale de Grand Chelem a été impressionnante. La prochaine fois, j’essaierai de mieux gérer mes émotions, mais je me rends compte de l’importance de l’enjeu. Je pense que si j’avais affronté n’importe qui d’autre que Djokovic en finale, avec la façon dont j’ai servi ce jour‐là, j’aurais gagné ». Cependant, Kyrgios a bel et bien dû faire face au Serbe, et cette défaite semble encore lui rester en tête.

« C’était quand même comme la chance de ma vie »

En conférence de presse après sa victoire face à Marcos Giron lors du premier tour de l’ATP 500 de Washington, Nick Kyrgios est revenu sur sa finale à Wimbledon. Une défaite qui laisse un goût amer, d’autant plus que ce genre de match est rare pour un joueur comme lui, à l’inverse de Novak Djokovic, Rafael Nadal ou Roger Federer : « Évidemment, ce match fait mal. Je pense que depuis que j’ai acheté une raquette de tennis, j’avais des entraîneurs à l’oreille qui disaient que le trophée de Wimbledon est la plus haute distinction que l’on puisse obtenir dans le sport. Ne pas saisir cette opportunité n’a pas été facile à digérer. J’ai l’impression qu’une finale de Grand Chelem n’arrive pas si souvent pour nous, les joueurs normaux. Évidemment, Federer, Nadal, Djokovic ont joué une tonne de finales de Grand Chelem, mais c’était quand même comme la chance de ma vie » a-t-il confié, dans des propos relayés par We Love Tennis.

Articles liés