Tennis
US Open : Djokovic, Nadal… Du très lourd pour détrôner Medvedev

Le 29 août débutera l’US Open. Un an après le succès de Daniil Medvedev contre Novak Djokovic, le Russe fait partie des favoris à sa propre succession. De leur côté, Carlos Alcaraz et Nick Kyrgios tenteront de bousculer la hiérarchie pour s’adjuger leur premier Grand Chelem en carrière. Bien évidemment, Rafael Nadal sera là pour inscrire un nouveau titre à son palmarès, tout comme Novak Djokovic… si le gouvernement américain le permet.

Près de deux mois après un tournoi de Wimbledon remporté par Novak Djokovic, l’US Open s’apprête à débuter. Un an après son premier sacre en Grand Chelem, Daniil Medvedev, le numéro 1 mondial, espère rééditer son exploit. L’année dernière, le Russe était venu à bout de Novak Djokovic, une performance exceptionnelle qu’il n’avait pas réussi à répéter quelques mois plus tard à l’Open d’Australie contre Rafael Nadal. Malgré tout, Medvedev reste l’un des candidats les plus sérieux au sacre. Surtout après avoir dû faire l’impasse sur Wimbledon

Carlos Alcaraz veut bousculer la hiérarchie

Pour sa première année sur le circuit, Carlos Alcaraz a épaté. A seulement 19 ans, le jeune espagnol s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs du monde, lui qui est classé au 4ème rang ATP. Malgré sa défaite au premier tour à Montréal, Carlos Alcaraz sera l’un des favoris à l’US Open. Après avoir glané deux Masters 1000 d’affilé au printemps, Alcaraz veut remporter son premier majeur.

Nick Kyrgios pour une première ?

Nick Kyrgios aussi veut passer ce cap. Longtemps considéré comme un immense espoir, l’Australien a trop souvent déçu. Il aura fallu attendre ses 27 ans et un Wimbledon remarquable pour le voir atteindre une finale de Grand Chelem. Depuis, Nick Kyrgios marche sur l’eau et enchaîne les prestations remarquées. A tel point qu’il est devenu un outsider plus que crédible pour l’US Open. « Les joueurs savent que, que je sois tête de série ou non, la balle n’est pas dans leur camp. Si je suis en confiance et que je joue bien, ils ne peuvent pas faire grand‐chose. Je suis 60e au monde mais j’ai l’impression d’être toujours dans le top 10 », lâchait récemment l’Australien. 

Rafael Nadal veut briller

Bien entendu, Rafael Nadal fait lui aussi partie des favoris. Même s’il n’a plus joué depuis son quart de finale à Wimbledon contre Taylor Fritz, l’Espagnol compte bien renouer avec le succès. De retour sur les courts cette semaine à Cincinnati, Rafael Nadal va devoir récupérer de la confiance et du rythme avant de débuter l’US Open. Reste à savoir si son corps tiendra le coup ou s’il faudra encore qu’il puise au fond de ses réserves pour tenir le choc…

Novak Djokovic veut… participer !

Le grand favori pour l’US Open n’est pas assuré de pouvoir disputer le tournoi. En raison des règles sanitaires en vigueur aux Etats-Unis, les citoyens européens non vaccinés n’ont pas le droit de se rendre sur le territoire américain. Ce qui pourrait pénaliser, une fois de plus, Novak Djokovic. Le Serbe, vainqueur de Wimbledon en juillet dernier, veut à tout prix récupérer son titre à l’US Open. Djokovic continue de se préparer, même si sa participation est toujours autant compromise. Récemment, la légende John McEnroe montait au créneau pour défendre Novak Djokovic : « Je pense toujours que c’est une connerie. Je pense qu’il devrait être autorisé à jouer. Mon opinion personnelle, en tant que personne vaccinée ayant reçu une dose de rappel, est que cela devrait être laissé à l’appréciation de chacun. Il a gagné beaucoup plus de Grands Chelems que moi et c’est son choix. Il a toujours été fidèle à ses idées et à ses pensées, et il a le droit de prendre sa propre décision au sujet du vaccin. Il est l’un des plus grands sportifs de l’histoire. Il prend les plus grandes précautions au sujet de son corps ». A suivre…

Articles liés