Tennis : Nadal, Djokovic… Federer dévoile les coulisses de sa dernière
Jules Kutos-Bertin
-
Journaliste
Tout petit, je m’étais promis d’avoir un métier en accord avec le football. Très vite, j’ai pris conscience que mes pieds ne suffiraient pas pour m’emmener là où je le voulais alors le journalisme est devenu une évidence.

A 41 ans, Roger Federer a décidé de prendre sa retraite en septembre dernier. Toujours atteint par ses blessures aux genoux, le Suisse a joué un ultime match en double avec Rafael Nadal pour dire adieu à son public. Un moment rempli d’émotion sur lequel est revenu Roger Federer.

En septembre dernier, Roger Federer a dit adieu à sa carrière de tennisman. Plombé par ses blessures répétitives aux genoux, le Suisse a été contraint de dire stop après plus d’un an sans jouer au haut niveau. Cependant, pour clôturer son immense carrière, Roger Federer s’est aligné sur la Laver Cup. Et afin de dire au revoir à son public, Federer voulait être en présence des joueurs qui l’ont accompagné sur le circuit depuis ses débuts. Dont Rafael Nadal, forcément.

« J’aimerais que tu sois à la Laver Cup et que tu joues un dernier match de double avec moi »

« Déjà c’était inhabituel d’être dans la même équipe. Mon souhait était de jouer avec lui alors que je l’ai appelé après l’US Open. C’était très émouvant comme conversation parce que c’est la première fois que je l’annonçais en dehors du cadre de mon équipe et de ma famille. Je lui ai dit : 'Hey Rafa, avant que tu prévois autre chose, j’aimerais que tu sois à la Laver Cup et que tu joues un dernier match de double avec moi parce que malheureusement mon genou… (il mime des sanglots) est plus ok. Je crois que c’est la fin.' Il m’a dit (l’air paniqué) : 'Ah oui ? Oh mon Dieu, je serai là ! », a révélé Roger Federer dans des propos relayés par RMC Sport.

« C’était un moment incroyable »

Malgré la grossesse difficile de sa femme, Rafael Nadal était bien là avec le reste des stars. Pour le plus grand bonheur de Roger Federer : « Maintenant il est devenu papa, je le félicite bien sûr mais on n’était pas sûr qu’il serait là à cause du bébé." Et de conclure, toujours sur son nuage : "Novak (Djokovic) était là, Andy (Murray) était là, Borg était là… C’était un moment incroyable. Je savais que ce serait très émouvant ».

Articles liés