Tennis
Tennis : Le nouveau Nadal est enfin arrivé

Le circuit ATP a enfin trouvé un successeur à Rafael Nadal. A seulement 19 ans, son homologue Carlos Alcaraz a crevé l'écran cette année. Déjà vainqueur de son premier Grand Chelem à l'US Open, tout laisse à penser qu'il suit les traces de son illustre prédécesseur. Retour sur l'éclosion du Murcien.

Carlos Alcaraz a confirmé les attentes placées en lui cette année. Après avoir atteint les quarts de finale de l'US Open la saison passée, l'Espagnol l'a remporté cette année et s'est hissé au premier rang du classement ATP, le tout à seulement 19 ans. Des temps de passages précoces qui ne sont pas sans rappeler ceux de Rafael Nadal. La comparaison est toute faite entre les deux hommes : la nationalité espagnole les relies, Alcaraz est immédiatement perçu comme le nouveau Nadal

Le phénomène Alcaraz

Cette saison a été marquée par la prise de pouvoir d'un homme : Carlos Alcaraz. L'Espagnol n'a cessé de monter en puissance pour enfin atteindre la consécration à l'US Open, devenant ainsi le plus jeune joueur à remporter un tournoi du Grand Chelem depuis un certain Rafael Nadal. D'ailleurs, Alcaraz avait frappé fort en éliminant le Taureau de Manacor chez lui, sur sa surface de prédilection au Masters 1000 de Madrid quelques mois auparavant. Le Murcien était allé au bout et avait décroché là, le deuxième majeur de sa carrière après son sacre deux semaines plus tôt à Miami. Actuellement, le crack du tennis mondial est numéro un mondial, un nouveau record qui efface le précédent détenu par Lleyton Hewitt. Hallucinant. 

Alcaraz-Nadal, une comparaison qui ne fait pas l'unanimité

La comparaison avec Rafael Nadal ne convient pas à tout le monde. En effet, selon Mats Wilander, Carlos Alcaraz est déjà en avance sur son compatriote et estime que son style de jeu est complétement différent. « Je pense qu'Alcaraz a davantage de variations. C'est ce qui est le plus étonnant chez lui. Il y a de la variété dans la façon d'utiliser sa puissance, et il y a aussi de la finesse, dans sa façon d'utiliser les amorties notamment. Il me semble plus avancé que Rafa ne l'était à 19 ans dans ce domaine. Même si, côté revers, il manque parfois encore un peu de variations, sur le slice particulièrement, je pense qu'il utilise plus de coups que Rafa au même âge et peut-être même que n'importe quel autre joueur de 19 ans, à part peut-être Federer, qui est un autre genre d'animal encore » a-t-il constaté. 

Articles liés